Après le télétravail, le télédépannage ! Avec PivR, des techniciens vous apprennent en visio à déjouer les pannes.

Le confort moderne tient à si peu de choses : une panne de machine à laver, et nous voilà bien désemparés… Avant de vous débarrasser de l’encombrant appareil qui vient d’avaler votre dernière chaussette, faites un tour sur le site de PivR. « Plus de la moitié des pannes sur le gros électroménager sont réparables sans pièces détachées », assure Marine Dufour (H.18), cofondatrice de cette plateforme de maintenance par visioconférence. Le principe est simple : on prend contact en ligne pour un premier état des lieux, puis on fixe un rendez-vous en visio avec l’un des douze techniciens professionnels de la plateforme (recrutés pour leur expérience mais aussi pour leur sens du contact humain). Le diagnostic est garanti : s’il ne trouve pas l’origine de la panne, la séance (facturée 39 euros quelle qu’en soit la durée) sera intégralement remboursée. C’est sur les bancs d’HEC Entrepreneurs, grâce à la rencontre de Marine et de Van Phanh Than, diplômée de Centrale, que le projet a pris forme. « La réparation de gros électroménager n’était pas vraiment notre champ d’expertise, explique la confondatrice. Mais nous étions toutes les deux sensibles aux enjeux de réduction des déchets. »

N’en jetez plus !

L’avantage par rapport aux tutoriels gratuits qui pullulent sur internet ? PivR accompagne ses clients pas à pas, jusqu’au changement de pièce détachée si besoin. Avec, à la clef, une machine qui tourne, mais aussi la satisfaction d’avoir su déjouer les pièges de l’obsolescence programmée… S’ils se concentrent pour le moment sur le gros électroménager (lave-linge, lave-vaisselle, four…), Marine et Van, qui viennent de signer un partenariat avec Cdiscount, ambitionnent d’élargir bientôt leur offre aux réparations de petit électroménager et d’appareils multimédias.

PivR

Lire aussi : Axorus et la prunelle de vos yeux

Avec un format inédit pour un magazine d’alumni, HEC Stories se donne pour ambition de mettre en lumière une communauté de diplômés diverse et internationale. Véritable porte-voix des HEC qui cherchent à avoir un impact positif sur le monde, ce magazine permet également à tous de conserver facilement un lien avec l’école et ses camarades : soutenez le magazine de votre école, abonnez-vous à partir de 40 euros par an.

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.