La cérémonie de remise des diplômes s’est ouverte le vendredi 9 juin à Jouy-en-Josas. Près de 3500 personnes y ont assisté sous le chapiteau du Hall d’honneur. Christel Heydemann, PDG du groupe Orange, était l’invitée d’honneur cette année. Trois étudiants internationaux ont pris la parole, dont Anna Maiorova, cofondatrice d’HEC Ukraine, qui a livré un discours poignant.

Au commencement de la procession, les parents du public sont tout sourire derrière l’écran de leurs téléphones portables. Certaines mères se lèvent même pour un vigoureux coucou silencieux. Un duo violon contrebrasse reprend des airs populaires tandis que les toges noires avancent lentement sous le chapiteau. Écharpes colorées et chapeau vissés sur la tête en cet après-midi lumineux mais venteux, les diplômés de Grandes Écoles, de Master et les doctorants de la promo 2023 sont environ 2000 à célébrer la fin de leur parcours universitaire à HEC. Ils rejoignent ainsi les rangs de la communauté d’alumni, qui compte plus de 70 000 membres.

« Je vous encourage à continuer d’explorer »

En cette année des 50 ans de la mixité, qui célèbre l’ouverture d’HEC aux femmes depuis 1973, Christel Heydemann était invitée à discourir pour féliciter et conseiller les jeunes diplômés. Revenant sur son expérience au 526e régiment du train de l’armée de Terre, qui lui a appris à « marcher au pas », autant qu’à encadrer un régiment, la PDG d’Orange a enjoint les diplômés à « explorer, à tester et trouver ce qu’il vous plaît. »

La dirigeante a jalonné son discours des grands thèmes incontournables : la nécessité pour les futurs leaders du travail collectif, pour promouvoir l’inclusion et assurer une transition environnementale. Sur ce dernier point, Christel Heydemann a rajouté un point générationnel : « Tout comme nous comprenons vos besoins, nous avons besoin les uns des autres pour réaliser rapidement cette transition essentielle. Le monde est complexe, ses problèmes souvent contradictoires. Le développement durable et la rentabilité vont de pair, même si cela ne semble pas évident tous les jours. »

Christel Heydemann, PDG d’Orange. ©Noé Bugnot

La jeune génération, elle, était représentée au pupitre par trois étudiants internationaux. Lea Chader diplômée d’origine libanaise du Master scientifique Data Science for Business est revenue sur le choix difficile, mais essentiel, de quitter un job dans la tech pour reprendre les études. Tianhao Yao, doctorant en finance durable, et en enjeux ESG (Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance) a réaffirmé l’importance « du savoir et de l’expertise pour explorer la bonne voie vers une économie plus durable. » Boursier de la fondation HEC, il est sur le point de s’envoler vers un poste d’enseignant à Singapour.

Guerre et résiliences

Puis, la salle s’est tue pour le discours attendu d’Anna Maiorova, diplômée ukrainienne du programme grande école. « Je viens de Kiev. J’y ai grandi et fait mes études. J’y ai vécu la révolution de l’Euromaïdan et le début de la guerre avec la Russie en 2014. » Au lendemain de l’invasion russe en février 2022, la jeune femme a participé à la création d’HEC Ukraine pour coordonner et organiser le soutien au peuple ukrainien depuis le campus. Sa voix se brise à l’évocation de ses proches : « Mes parents et mes six petits frères et sœurs ont dû quitter le pays. Mes grands-parents ont passé un mois sous l’occupation russe. Mes amis ont pris les armes pour défendre le pays. »

Anna Maiorova, diplômée Grande École et co-fondatrice de HEC Ukraine ©Noé Bugnot

Mais son message pour le parterre de jeunes diplômés repose sur un pilier :  la résilience. Son pays natal, ravagé par le conflit armé et les crises logistiques, est « toujours debout ». « Nos professeurs donnent des cours à distance depuis leurs tranchées, nos agriculteurs déminent les champs avec les moyens du bord, nos réparent nos infrastructures à une vitesse éclair pendant que nos militaires bidouillent des drones capables de lancer des grenades. »

« La guerre, l’incertitude, les crises : voilà ce qui nous apprend à nous relever, à nous adapter, voilà ce qui nous rend résilients, a déclaré d’Anna Maiorova. Osez vous confronter aux crises et à ceux qui les affrontent. Osez venir rencontrer nos hommes d’affaires, nos fonctionnaires et nos défenseurs pour apprendre de leur expérience. Osez vous rendre compte de vos propres vulnérabilités ! »

Des mots forts pour les futurs acteurs du business. Cette année, les prises de paroles au pupitre ont décidément appelé à la multiplication des expériences, à la confrontation des points de vue. En 2022, c’est le discours d’Anne-Fleur Goll (H.20) qui avait marqué les esprits en appelant les diplômés à déserter les industries polluantes et à être les « garde-fous » du greenwashing.

Dans un deuxième temps, la cérémonie de remise des diplômes pour les MBA, EMBA, EMBA, EMS, EMS-GEMM, Executive Education et MSIE a eu lieu le samedi 10 juin.

 

Published by Estel Plagué

Articles de l'auteur