Pourquoi un bureau debout ? « Rester assis, c’est le nouveau cancer », affirmait Tim Cook, le patron d’Apple, en annonçant que tous les salariés du nouveau siège social auraient un « standing desk ». La recherche montre que rester trop longtemps assis a une incidence sur l’espérance de vie et les risques de maladies, notamment cardiovasculaires. Travailler debout est une des solutions pour réduire les dangers de la sédentarité. Mais pourquoi en carton ? Le carton est un matériau léger, résistant et, surtout, pas cher ! Cela permet à la start-up Pupitre de vendre un surbureau au prix raisonnable de 29 € (dégressif à partir de 6 pièces), et cela facilite la livraison. L’investissement est bien moindre que pour un « vrai » bureau assis-debout, qui coûte plusieurs centaines d’euros. L’installation est-elle facile ? Le bureau arrive plié, mais quasi prêt à l’emploi. Pas de bricolage à la IKEA : il suffit de l’emboîter avant de le poser sur son bureau. Il reste ensuite à disposer dessus son ordinateur portable ou son moniteur et son clavier, et le tour est joué… ou presque ! Parce qu’évidemment, un mobilier si simple ne dispose pas de réglage et, à moins d’une coïncidence miraculeuse, vous aurez besoin de rehausser votre écran, ou votre clavier. Nous avons utilisé des annuaires sous le clavier et une petite pile de livres de poche pour remonter la souris. Et ça marche. Bon, esthétiquement, le rendu est peut-être discutable. Promesse tenue, alors ? Dès la première heure, […]

This article is for subscribers only!

Cet article est réservé aux abonnés !