C’est quoi ?

« Un crayon et du papier, mais en mieux. » C’est en tout cas la promesse avancée par cette tablette qui vise à reproduire à l’identique l’expérience de l’écriture manuscrite. Pensée pour devenir le plus performant des blocs-notes numériques, la reMarkable permet de stocker des centaines de notes, livres et documents et de les sauvegarder sur internet.

Alors, promesse tenue ?

Dès la prise en main, première surprise : la légèreté de l’engin. On en rouvre son sac pour vérifier qu’elle est bien là ! Tout aussi léger, le stylet est agréable à utiliser : sensible aux différents niveaux de pression, il ne nécessite pas d’alimentation électrique. Et, avis aux amateurs de gadgets, il est même équipé d’une mine de rechange dissimulée à l’intérieur ! L’impression d’écrire ou de dessiner sur du papier est assez bluffante : tout y est, même le bruit, on en viendrait presque à trouver l’expérience anodine.

Mais encore ?

Parce que, sans mauvais jeu de mots, une tablette pour écrire et dessiner comme sur du papier, cela n’a rien de si remarquable… Mais, à l’usage, nous avons surtout apprécié de pouvoir lire et annoter des PDF et e-books sur un écran bien plus grand que celui de la plupart des liseuses du marché. C’est donc confortable, mais aussi très pratique. Car disposer sur un appareil si léger d’une multitude de documents qu’on peut annoter à la main et sauvegardés en permanence, on vous laisse imaginer l’intérêt que cela peut présenter pour des étudiants, ou encore des avocats.

C’est pour qui ?

Si vous recherchez une solution facile pour faire disparaître la pile de documents amassée sur votre bureau, la reMarkable remplit bien son rôle. À l’instar du papier, elle ne possède ni système de rétroéclairage ni verre de protection : vous pourrez donc l’utiliser partout en extérieur si vous préférez dessiner, travailler, lire ou étudier à l’air libre (la batterie tient au moins deux semaines sans recharge !). Les preneurs de notes les plus créatifs regretteront cependant la monochromie de l’écran, même si le constructeur espère y remédier bientôt.

À quel prix ?

Ah, c’est la partie la moins marrante… Nous aurions peut-être dû commencer par là : il faut compter 499 euros pour s’offrir une reMarkable flambant neuve, et dans les 449 euros pour la version reconditionnée. Ça fait quand même une montagne de cahiers, non ?

La rédaction

Flavia Sanches, Arthur Haimovici, Lionel Barcilon et ses enfants ont testé la tablette reMarkable en conditions réelles.