Affronter le contexte de crise sanitaire exige un surcroît de vitalité. Un défi dans une période où il est difficile de trouver du temps pour se ressourcer. S’il est important de mobiliser votre énergie, il s’agit aussi de conserver votre élan dans la durée. Préparez-vous à courir un marathon, pas un sprint !

Osez être vous-même

Pour libérer votre vitalité, commencez à vous autoriser à être authentique ! Beaucoup de personnes, notamment les managers, perdent au travail une énergie considérable à porter un masque (au sens figuré) pour se conformer à ce qu’elles pensent que l’on attend d’elles. C’est une posture épuisante et même intenable sur la durée. Prenez du recul, travaillez à mieux vous connaître. Identifiez votre singularité, vos atouts propres et ne craignez pas de les exprimer. Au contraire même, misez sur eux : votre alignement sera votre premier carburant !

Gérez votre énergie mentale

Votre cerveau consacre énormément d’énergie au traitement de l’information et à la prise de décision : dans le contexte actuel, la submersion guette. Pour garder les idées claires, montrez-vous sélectif : limitez les horaires auxquels vous recevez de l’information, choisissez les sujets et les interlocuteurs prioritaires. Prenez plutôt vos décisions le matin, quand votre stock d’énergie mentale est plein. Établissez des routines pour ne pas gaspiller vos ressources attentionnelles : lorsqu’il était à la Maison-Blanche, Barack Obama portait toujours les mêmes costumes pour ne pas être distrait par des décisions triviales.

Prenez soin de votre corps

Votre vitalité passe aussi par votre forme physique. Les méfaits de la déshydratation (fatigue, maux de tête) sont largement sous-estimés mais pourtant faciles à contrer : buvez régulièrement de l’eau au cours de la journée. Le mouvement aussi est vital. Évitez (autant que possible) les longues stations assises. Bougez, prévoyez un minimum de déplacements dans votre agenda : sortez pour déjeuner, organisez des réunions en marchant ou cogitez sur vos dossiers en vous promenant. Hors du bureau, veillez à conserver une bonne hygiène de vie : une quantité de sommeil suffisante, une alimentation équilibrée, etc.

Maîtrisez le stress

C’est l’ennemi numéro un de votre dynamisme. Apprenez à le désamorcer par des exercices respiratoires ou par la méthode de régulation émotionnelle TIPI. Vous pouvez utiliser aussi le principe de la bascule mentale : si vous sentez l’agitation vous gagner, « surprenez » votre cerveau par une action inattendue. Par exemple, utilisez votre main gauche alors que vous êtes droitier : vos neurones en oublieront de poursuivre leur montée en stress.

Rechargez votre batterie émotionnelle

C’est elle qui dirige toutes les autres ! Si vous recrutez, choisissez bien les collaborateurs avec qui vous allez passer votre temps. Appartenir à une équipe où il est possible de rire, de faire de l’humour et de se détendre est précieux. Conservez aussi des moments pour vous ressourcer seul, au calme : laissez vagabonder votre esprit, observez par la fenêtre les nuages dans le ciel… Vous repartirez d’attaque !

Virgine Boutin vitalité au travail

Virginie Boutin
Coach professionnelle, spécialisée notamment dans le bien-être au travail et la digital detox, elle est aussi présidente de Bloomr Impulse. Cette solution RH à la croisée de la e-formation et du coaching est conçue pour accompagner individuellement des collaborateurs sur différents sujets, tels que les soft skills, la carrière ou le management.

A lire également : Éric La Bonnardière (M.06) : “ Le Covid a réduit nos horizons ”

Avec un format inédit pour un magazine d’alumni, HEC Stories se donne pour ambition de mettre en lumière une communauté de diplômés diverse et internationale. Véritable porte-voix des HEC qui cherchent à avoir un impact positif sur le monde, ce magazine permet également à tous de conserver facilement un lien avec l’école et ses camarades : soutenez le magazine de votre école, abonnez-vous à partir de 40 euros par an.

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.