Numéraire

L’avis de Gérard Dumas (H.64)

Qui sait qu’un billet est une créance sur une banque centrale et un compte bancaire, une créance sur un établissement privé ? Si le premier est sans risque, le second se vide en cas de faillite bancaire. Un ouvrage instructif se penche sur le rôle économique et social de la monnaie, à travers son histoire… et son avenir. Les auteurs y évoquent notamment la possibilité de créer une « monnaie digitale de banque centrale » qui se substituerait aux comptes en banque. L’avantage ? Contrer les cryptomonnaies, réduire les frais et délais de paiement… L’inconvénient ? Cette solution énergivore est exposée aux attaques informatiques. Mais, surtout, elle remettrait en cause l’ensemble de notre système bancaire. Un livre passionnant, qui ouvre débats et perspectives.

Le Futur de la monnaie, de Michel Aglietta et Natacha Valla, éditions Odile Jacob, 25 €


Téméraire

L’avis de Paul Antoine Marco (M.03)

Ouvrage La Cellule d’Alger, de Michel Behar (H.79), éditions Publibook, 13 €

Agent de la DGSE spécialisé dans la lutte contre le terrorisme, Karim Leclerc tente de déjouer l’attaque d’une capitale européenne à l’arme biologique. Une course-poursuite s’engage dans le Sahara depuis l’Algérie, le Mali et la Mauritanie, jusqu’à Gêne : saura-t-il empêcher le pire ? Mêlant habilement intrigues et action, l’auteur nous entraîne dans l’univers du renseignement pour une aventure haletante.

La Cellule d’Alger, de Michel Behar (H.79), éditions Publibook, 13 €


Originaire

L’avis de Tania Sánchez (H.17)

Roman l’Envers de l’été, d’Hajar Azell, éditions Gallimard, 16 €

May, dont la grand-mère vient de mourir, décide de passer plusieurs mois dans le village de Tephles. Un lieu baigné de soleil qui, pour elle, n’a toujours été qu’une destination de vacances. Elle y découvre par petites touches les secrets tissés par les femmes de la famille pour sauver les apparences. Un premier roman riche en images envoûtantes, écrit d’une main sensible. Un régal.

L’Envers de l’été, d’Hajar Azell, éditions Gallimard, 16 €


A travers terre

L’avis de Sophie de Maussion (H.13)

Ouvrage Entre les plis du monde, de Cécile et Charles-Antoine Schwerer (H.13), éditions Alisio, 21 €

Une immersion parmi les tribus de Haute-Asie qui mêle anecdotes et réflexions aux récits de voyageurs d’antan, missionnaires ou ethnologues. On découvre l’âpreté du quotidien et, portant le regard sur un monde qui disparaît, on comprend de quoi est fait le nôtre. Un ouvrage rythmé, drôle et intelligent, qui a reçu le Prix du témoignage d’aventure 2020.

Entre les plis du monde, de Cécile et Charles-Antoine Schwerer (H.13), éditions Alisio, 21 €


Totalitaire

L’avis de Steve Fiehl (H.88)

Ouvrage Chine-Europe : le grand tournant, de David Baverez (H.88), éditions Le Passeur, 19 €

Provocateur, caustique, bourré d’anecdotes, de chiffres et de faits méconnus, le nouvel opus de l’ami David Baverez nous téléporte dans la Chine du XXIe siècle et dans le cerveau de son ambitieux dirigeant avec la question qui dérange : et si « un grand pont en avant » entre la Chine et l’Europe n’était pas la meilleure idée du moment ? De quoi animer les dîners post-confinement !

Chine-Europe : le grand tournant, de David Baverez (H.88), éditions Le Passeur, 19 €

Lire aussi : Jouer collectif

Avec un format inédit pour un magazine d’alumni, HEC Stories se donne pour ambition de mettre en lumière une communauté de diplômés diverse et internationale. Véritable porte-voix des HEC qui cherchent à avoir un impact positif sur le monde, ce magazine permet également à tous de conserver facilement un lien avec l’école et ses camarades : soutenez le magazine de votre école, abonnez-vous à partir de 40 euros par an.