Le comportement moral d’une entreprise joue sur sa valorisation boursière. Telle est la conclusion des travaux publiés par quatre chercheurs, dont Augustin Landier, professeur à HEC Paris.

This article is for subscribers only!

Cet article est réservé aux abonnés !