Une soirée spéciale autour de la publication d’un ouvrage à la frontière de la pub et de l’art, organisée par le Club Luxe et Création.

Le club HEC Luxe et Création s’est retrouvé un soir de fin janvier pour un atelier sur un ouvrage inédit et sans équivalent. Son titre ? Artisans of the Wild. Son objectif : éveiller le sens et l’intelligence des lecteurs en vue d’une relation pérenne avec la marque de champagne Perrier Jouët ! Guillaume Pétavy Meynier, Global Brand Director, rappelle que cette Maison de champagne a été fondée à Épernay en 1811 par Rose-Adélaide Jouët et Pierre-Nicolas Perrier, jeune couple à la fibre botaniste. En 1902, Émile Gallé, maître verrier et chef de file du mouvement Art nouveau, conçoit le tourbillon émaillé d’anémones du Japon qui deviendra l’emblème de la marque. Aujourd’hui, Perrier Jouët est la deuxième marque mondiale de champagne de prestige. Au début du XXe siècle, l’Art nouveau et ses motifs d’inspiration végétale exprimaient une rébellion contre l’industrialisation galopante. Artisans of the Wild reprend la nature comme source d’inspiration, amenant artistes et artisans à orchestrer une prise de conscience des enjeux écologiques. Récits et tribunes de créateurs et d’entrepreneurs, somptueuses photos de nature et de jungle, portraits et vues d’objets d’art ou bestiaire extraordinaire jalonnent 210 pages d’un surprenant parcours, rythmé par des odes à la beauté et des poèmes d’amour en toutes langues. Le but ? Dérouter le lecteur, le guider à la rencontre de textes et d’images qui lui offrent une vision nouvelle des enjeux du monde.

Un objet culturel

En imaginant des contenus cohérents avec la marque, ce magazine a pour objet de transmettre les valeurs de la Maison. Sarah Herz (H.97), directrice du Creative Studio de Condé-Nast, éditeur de magazines iconiques (Vogue, Vanity Fair, New Yorker…), était en charge de la structure éditoriale du projet. Elle a porté la variété et l’exigence des choix graphiques et des sujets. Conçu à l’encontre de toutes les économies d’agences qui exigent un résultat rapide, ce magazine est le fruit d’un long travail d’équipe. C’est aussi un vecteur de communication iconoclaste, car le champagne Perrier Jouët n’y apparaît qu’en filigrane.C’est Dentsu Aegis Network, filiale de Dentsu, qui édite cette publication. Alexandre Sap, Chief Entertainment & Luxury Officer de la prestigieuse agence japonaise, nous présente la Maison Dentsu, inaugurée en juin 2019 : galerie d’exposition, espace de coworking et de rencontres destiné à accueillir artistes et talents en vue de composer les meilleures équipes et de « mettre la beauté au centre de toutes les préoccupations ». « Notre modèle économique consiste à bâtir des ponts intelligents entre les artistes et les marques », expose-t-il.« Avec les artisans et les ambassadeurs de la marque, précise Thomas Erber, rédacteur en chef du projet chez Dentsu, nous avons cherché à sortir des sentiers battus, à broder des histoires évoquant la nature de façon éclairée et positive, sans se sentir contrits par la menace écologique. » « Aujourd’hui, c’est la culture qui fait la pub ! », conclut Alexandre Sap. Dont acte avec Artisans of the Wild, un objet d’impact durable qu’on prendra le temps de feuilleter. Lancement public mondial mi-février 2020 dans un réseau de prestigieuses librairies.

Éric Blanche (H.74)