Marsail par Amandine Deslandes (E.17)

0

MARSAIL utilise la voile et la navigation comme un levier de performance pour les entreprises au travers de formations différenciantes. Le point avec Amandine Deslandes (E.17), Directeur Associé de Marsail.

Comment est né votre concept ?

Depuis toujours, l’ambition de Marsail est de mettre son expérience du management d’équipe et l’excellence du sport de haut niveau au service des organisations, et transmettre son expertise de la haute performance. Avec Christopher Pratt, co-fondateur de Marsail, sportif de haut niveau et expert en management du sport, nous avons travaillé dans ce sens pour proposer une offre différenciante autour de la voile. Cette réflexion a aussi nourri mon mémoire de fin d’études (capstone) qui a, d’ailleurs, posé les premières pierres de notre business plan. S’en est suivi un Proof Of Concept début 2018 réalisé avec des collègues de ma promo HEC, puis le lancement de la commercialisation à la rentrée dernière de notre offre de formation expérientielle, Sail’up.

De quoi s’agit-il concrètement ?

Sail’up est une offre de formation inédite qui utilise la voile comme un véritable outil pédagogique et un levier de performance pour les entreprises. Nous nous adressons à des managers, des dirigeants et des entrepreneurs sur des thématiques qui leur parlent, notamment la prise de décision en milieu complexe, la gestion du risque, la communication au sein d’une équipe, etc.

En quoi votre formation se distingue-t-elle vraiment de l’offre actuelle sur le marché ?

Si elle se concentre sur des thématiques « classiques » autour du management et du leadership, ou encore de la performance commerciale, elle se différencie sur le plan des outils : la voile. C’est avant tout une expérience en mer qui va permettre aux participants d’éprouver leur management en temps réel , mieux intégrer l’humain dans leur leadership. pour être plus performant. Concrètement, les participants sont intégrés au sein d’un équipage sur un voilier pour réaliser des exercices spécifiques de navigation en 2 étapes complémentaires : – Le challenge en pleine mer avec nos skippers professionnels qui sont là pour guider et explorer les limites des participants ; – Un debrief à terre avec des experts du management qui accompagnent les managers et les entrepreneurs à identifier les outils nécessaires et en adéquation avec leur pratique managériale.

Quelle est la valeur ajoutée de Sail’up par rapport à une formation traditionnelle en salle par exemple ?

Les bénéfices sont directs et immédiats ! En mer, sur le bateau, on ne peut pas tricher ! Les participants prennent du recul sur leur posture professionnelle, leurs responsabilités. Ils repartent avec une véritable boîte à outils personnalisée, qu’ils pourront facilement et rapidement transposer sur le terrain. C’est aussi une aventure humaine dans le cadre de laquelle les participants se découvrent (ou redécouvrent) et apprennent à construire ensemble. Une autre force est que nous travaillons quasiment uniquement en sur-mesure pour nos clients, pas de prêt-à-porter, que du fait-main ! Nos participants bénéficient aussi d’un suivi dans le temps pour éprouver leurs acquis.

Pouvez-vous nous donner des exemples concrets ?

À titre d’illustration, sur la prise de décision, nous les initions à la règle des 3 R des skippers : la Route pour choisir son cap et définir sa stratégie ; le Réglage pour sa déclinaison opérationnelle traduite en plan d’actions pour atteindre ses objectifs ; et le Rangement qui fait référence à la capacité à s’organiser et à anticiper. Nous comprenons tous la métaphore et c’est une méthode facile à appliquer au quotidien en entreprise. Autre exemple, en pleine mer, il est essentiel d’avoir un système de communication fluide et rapide. C’est la clé du succès d’un équipage. Transposée dans le monde de l’entreprise, cela veut dire s’exprimer avec des phrases courtes et claires, parler au bon moment avec la bonne posture et gestuelle…

Participants à une formation leadership en action avec Marsail

Quelle est votre ambition ?

Au travers de ces expériences de vie en mer, notre ambition est de rendre le monde de l’entreprise meilleur et plus humain. Nos formations permettent de développer la confiance (en soi et en l’autre) qui est, selon nous, le principal levier de la performance. Dans la navigation, comme en entreprise, s’il n’y a pas de confiance, il n’est pas possible d’avancer, de relever des défis et de réussir.

Quel est l’accueil des participants ?

Extrêmement positif, et même très enthousiaste ! Parce que nous proposons une méthode inédite, le principal défi est de challenger nos prospects et clients pour les faire sortir de leur cadre habituel et les amener à changer leurs habitudes en venant vivre une expérience sur un bateau plutôt que dans une salle de formation. Vu que nous proposons une méthodologie disruptive, il est aussi important de pouvoir la faire tester pour convaincre les prospects. Dans cette optique, au printemps dernier, nous avons lancé Sail’up Experience pour permettre aux participants potentiels de venir tester la méthode pendant une journée type. Toutes les personnes qui ont testé la méthode l’ont adoptée !

Les prochaines étapes pour Marsail ?

Maintenant que Marsail a obtenu son référencement Datadock, nous poursuivons la commercialisation de nos formations avec un objectif de croissance fort sur 2020. Nous continuons à développer le concept pour proposer de nouvelles expériences. À la rentrée, nous allons ainsi lancer Xtrem Sail’up qui repose sur la même méthode mais en allant encore plus loin… avec une traversée de la Méditerranée, de Marseille à la Corse ! L’idée avec cette nouvelle offre est de repousser les limites des participants, mais aussi de proposer une offre inter-entreprises pour permettre aux participants de vivre cette aventure commune entre pairs !