À Rouen, Mariana Caillaud (H.20) a créé un service de livraison de médicaments à domicile, qu’elle assure gratuitement pendant le confinement.  

Le 1er avril dernier, Dolipharm.com, une plateforme de livraisons de médicaments à domicile, a été mise en service. Pour la petite histoire, ce lancement intervient bien plus tôt que prévu : cette version bêta (simplifiée et à perfectionner) a été conçue dans l’urgence pour répondre aux besoins de la crise sanitaire. En attendant de trouver un modèle économique viable, Mariana livre les patients bénévolement pendant toute la durée du confinement, dans l’agglomération rouennaise, avec l’aide d’étudiants en pharmacie. L’occasion de tester un concept, auquel elle croit dur comme fer. « Un jour une femme de 80 ans m’a demandé de l’accompagner à la pharmacie à cinq minutes à pied de chez elle, parce qu’elle ne pouvait pas y aller seule… Une autre fois, mon fils est tombé malade à 21 h, j’ai dû faire 10 km pour me rendre à la pharmacie de garde. Je me suis dit qu’il y avait quelque chose à faire. »  

 
Amazon médical 

L’entrepreneuse de 36 ans est en tout cas convaincue de l’utilité de son projet. « Aujourd’hui, on se fait livrer de tout ! Pourquoi pas des médicaments ? Il y a de nombreuses situations de vie qui compliquent l’accès à une pharmacie : personnes âgées et isolées, cadres pressés, patients atteints de maladies chroniques qui ont besoin de renouveler régulièrement leur stock de médicaments… » Une fois la crise terminée, Mariana compte bien faire évoluer le site Dolipharm pour l’adapter aux besoins de l’après-confinement. « Il y aura un avant et un après. Je suis persuadée que les façons de consommer vont évoluer. Et le changement culturel touchera aussi la santé. »