Une soirée de prestige, organisée dans la ville ivoirienne d’Abidjan, a permis à des alumni venus de toute l’Afrique de se retrouver. L’occasion de mesurer le dynamisme de la communauté HEC sur le continent.

C’est un double événement africain pour HEC qui a marqué cette fin janvier : après la remise solennelle du certificat HEC CAP 2020 à quatre cents fonctionnaires ivoiriens, un grand gala en présence de l’ambassadeur de France a réuni près de deux cents diplômés venus de tout le continent, dans les salons du prestigieux hôtel Pullman d’Abidjan. Parmi eux, les présidents de plusieurs chapters, notamment ceux du Sénégal, du Gabon et du Burkina Faso. Pour Daouda Coulibaly (H.96), président du chapter Côte d’Ivoire, le succès de la soirée a mis en évidence le dynamisme d’une communauté de plus en plus nombreuse et connectée entre elle et avec l’Europe. La Côte d’Ivoire accueille déjà le second plus grand chapter africain après le Maroc et son équipe travaille en étroite collaboration avec celle d’Alexis John Ahyee (M.22), directeur du bureau d’HEC Paris à Abidjan. Cette structure permanente a vocation à devenir un hub pour les alumni implantés dans toute l’Afrique francophone.

HEC veut s’africaniser

Les liens entre HEC et le continent africain devraient encore se renforcer dans les prochaines années. François Collin (H.87), directeur international de l’École, a rappelé les ambitions : atteindre 15 % d’Africains dans tous les programmes diplômants, développer l’offre locale de formations certifiantes et diplômantes pour les décideurs locaux et enfin augmenter la visibilité des enjeux africains auprès de l’ensemble des étudiants. Deux certificats sont déjà délivrés par le bureau abidjanais (Management d’une Unité Stratégique et Lead Campus – Sustainable Leadership in Africa). En vertu d’un accord avec l’Institut national polytechnique de Yamoussoukro, l’école accompagne également un quota d’étudiants sélectionnés dans leur préparation du concours d’entrée à HEC (programme PACT Afrique). Enfin, l’idée d’une future implantation de l’Incubateur HEC en Côte d’Ivoire semble faire son chemin…

HEC Life Project

« En septembre 2019, nous avons mené une grande enquête quantitative et qualitative auprès des alumni, pour cerner leurs besoins d’accompagnement », explique Stéphanie Pfeiffer (H.15), Lifelong Learning Manager d’HEC Alumni. 60 % des répondants se déclarent épanouis dans leur job, mais souhaitent améliorer leur performance. Les alumni cherchent aussi à prendre soin d’eux au travail, à trouverun juste équilibre entre vie pro et vie privée. Ils valorisent les rencontres inspirantes et l’ouverture à d’autres métiers, d’autres parcours. Enfin, plus classiquement, ils veulent “networker” ! » De l’analyse de ces résultats est né HEC Life Project, une nouvelle gamme de services conçue comme une prestation à la carte sur le parcours de vie professionnel. Une offre structurée par types d’événement : ateliers, masterclass, séminaires, webinars et cycle long (Avarap). Parmi les nouveautés : la master class « Détox digitale », l’atelier « Transformer les conflits en révélateurs de talents », le webinar « Façonner sa marque sur Instagram » ou encore le séminaire « Femmes et leaders : atteignez votre plein potentiel ». Des soirées sur des sujets inspirants sont aussi organisées : celle consacrée aux métiers d’arts, en novembre dernier, a fait salle comble. « Bien entendu, nous conservons en parallèle une offre d’accompagnement des diplômés en transition, que nous avons redynamisée pour toujours plus d’efficacité. »

Mobilisation au féminin

Le Women’s Forum for Society and Economy a réuni au Carrousel du Louvre, à Paris, 3 000 leaders du monde entier. Son but : aider les femmes à faire entendre leur voix et à renforcer leur influence économique et sociale. Pour la deuxième année consécutive, HEC Alumni et HEC Paris étaient partenaires de l’événement. « 17 speakers et 40 volontaires HEC (alumni, étudiants, professeurs, collaborateurs de l’École) ont participé aux débats et à l’organisation de ces trois jours particulièrement denses », souligne Inge Kerkloh-Devif, SVP HEC Idea Center. Le partenariat est en cours de renouvellement pour 2020, avec une rencontre prévue les 7 et 8 mars au Louvre d’Abu Dhabi, dirigé par Manuel Rabaté (H.01).

Parrainé par Louis-Alexis de Gemini (H.93), directeur général de Deezer France, le Prix du juriste 2019 a été attribué à Jean-Florent Mandelbaum (H.07),associé en droit fiscal chez Bredin Prat.

Heureuses perspectives

Le 16 janvier dernier, Frédéric Jousset (H.92), président d’HEC Alumni, a profité de la traditionnelle soirée des vœux de l’association pour rappeler les temps forts de 2019. Du lancement de l’Infinity Pass, qui a conquis plus de 10 000 alumni, à celui de la nouvelle revue HEC Stories, qui a gagné 10 % d’abonnés, en passant par la mise en place d’une nouvelle charte des structures de l’association, le réseau connaît une forte dynamique, soutenue par les 75 chapters et les groupements régionaux. Et l’année 2020 démarre fort, avec la création du fonds d’investissement HEC Ventures, la refonte du pôle Carrières, renommé HEC Life Project et une réflexion collective sur la raison d’être de l’association (voir p. 92). Sans oublier le Dîner de Gala du 10 juin prochain, qui accueillera la communauté pour une soirée d’exception dans les galeries du musée Rodin.

Soirée de prestige à Lausanne

Les diplômés HEC résidant en Suisse se sont réunis au cours d’une soirée au Musée olympique de Lausanne le 5 décembre, grâce à l’aide de Marie Sallois (H.93), directrice au Comité international olympique. Au programme de cette soirée : apéritif, dîner assis et interventions, notamment de Peter Todd, Marguerite Gallant (H.03) et Delphine Colson (H.94). « Notre communauté d’alumni est dispersée dans trois villes (Genève, Lausanne et Zurich). Nous privilégions donc des événements courts et variés », explique Olivier Richard (H.85), président du Chapter Suisse.