Le mot de Nicolas Bry (E.10)

0

« Pourquoi un livre sur l’intrapreneuriat ? » C’est par cette question qu’a commencé le petit-déjeuner organisé autour de la sortie de mon livre La Fabrique des intrapreneurs début janvier. D’où m’est venue l’envie d’écrire ce livre ? En y réfléchissant, j’ai répondu que si l’envie était venue assez naturellement, c’est tenir l’écriture dans la longueur qui a constitué le vrai challenge.Plusieurs fois auparavant, on m’avait suggéré d’écrire sur le management de l’innovation, en tirant des éléments de mon blog rapidinnovation.fr, qui comporte plus de 350 articles sur le sujet. Mais on m’avait aussi prévenu que c’était beaucoup de travail… Pourtant, cette fois-ci, cette idée tournait un peu plus dans ma tête, car de nombreux contacts souhaitaient être conseillés pour développer un programme d’intrapreneuriat dans leur entreprise.

Qu’est-ce que l’intrapreneuriat ? L’intrapreneuriat est une initiative des collaborateurs visant à développer de nouvelles activités au sein d’une entreprise existante, une innovation différant de l’activité principale. La création de valeur s’épanouit alors dans de nombreuses directions.L’intrapreneuriat fait naître de nouvelles lignes d’activité : Gmail, le bouton Facebook ou la PlayStation de Sony ont été initiés par des intrapreneurs. L’intrapreneuriat favorise la formation des collaborateurs. De la gestion de projets d’innovation au management d’équipe, à la mise en réseau et au développement d’un réseau d’alliés, l’intrapreneuriat est une école de leadership.C’est un agent de changement global, car les intrapreneurs ont un impact sur de nombreux collègues au cours de leur projet : il peut s’agir de 300 à 500 collègues contaminés par l’esprit start-up au sein d’une grande entreprise.Enfin, la dimension sociétale est en parfaite résonance avec l’intrapreneuriat : avoir un impact positif augmente encore plus la détermination de l’intrapreneur.Alors, le plan du livre s’est structuré assez naturellement autour de dix étapes pour construire un programme d’accompagnement des intrapreneurs.

En effet, ce guide raconte l’histoire de 40 entreprises qui font appel à l’intrapreneuriat et indique comment elles se sont positionnées sur ces dix étapes : définir la raison d’être du programme, sa proposition de valeur pour les collaborateurs, trouver un sponsor, structurer le processus de sélection et d’incubation des intrapreneurs et de leurs projets, définir le statut, le coaching et les ressources des intrapreneurs, impliquer les business units, anticiper les scénarios de sortie, etc.Ce plan allait-il résister au travail d’écriture ? Les dix étapes se sont avérées une ossature solide. Puis se sont ajoutées vingt histoires d’intrapreneurs, des témoignages vivants apportant un supplément d’énergie et mettant à jour des bénéfices et des résultats multiples pour l’entreprise comme pour les intrapreneurs.

Pour conclure le livre, il fallait le regard et le recul d’un expert international en innovation. La préface du livre d’Ash Maurya, auteur de La Méthode Running Leanet Scaling Lean, créateur de Lean Canvas, répond tout à fait à cela : « Les start-up échouent parce qu’elles ont du mal à trouver des clients. Les entreprises déclinent parce qu’elles cessent de parler à leurs propres clients. La vitesse d’apprentissage est le nouvel avantage concurrentiel et pour aller vite, il faut un nouveau manuel : La Fabrique des intrapreneurs »L’intrapreneuriat transforme l’entreprise et crée de nouveaux talents. Loin d’être de simples gestionnaires de produits, les intrapreneurs sont des managers créateurs de valeur. Cette démarche offre l’opportunité à votre société de devenir plus rapide, plus frugale et plus proche de ses collaborateurs et de ses clients !