Le mot de Christophe Charpentier (H.76)

0

Après de bonnes années passées au sein de l’ancienne agence Havas, dans la publicité puis le voyage, j’ai acheté en 2004 un chantier naval à La Seyne-sur-Mer, revendu en 2015, après onze ans de travail acharné. J’en ai tiré une conclusion : dans la plaisance (comme dans l’aérien) pour devenir millionnaire, mieux vaut commencer milliardaire ! J’avais déjà pondu Le Dico des Codes, guide des bonnes et mauvaises manières pour réussir dans les affaires, puis Le Un et le Tout, roman d’anticipation, aussi m’est-il venu l’envie de décrire ce monde du bateau dans un polar La dernière tue, que vous pouvez vous procurer sous forme papier (15 €) ou électronique (4,99 €), dans toute bonne librairie, en précisant qu’il est distribué par Hachette distribution, ou directement auprès de l’éditeur Atramenta (www.atramenta.net). Facétieux, j’ai donné à la plupart de mes personnages les noms de mes camarades de promo, ce qui m’a évidemment assuré quelques ventes ! Néanmoins, j’attends vos critiques.