Monter sa boite d’événementiel pendant la covid-19 – Aurore Abecassis (H.14)

0

Fin 2019, j’ai quitté le conseil en stratégie (Bain & Co) pour créer une agence de conseil en événementiel. L’Agence Fomo est née pour créer de la convivialité et partager des expériences immersives et insolites, tout en répondant à des problématiques business. Grâce au réseau HEC, Bain & Co et de belles opportunités, nous avons eu la chance d’organiser les soirées de Noël de grands noms comme BNPP, BCG ou Airbnb dans des lieux exclusifs, atypiques et éphémères (en collaboration avec Big Mamma, Paris Society, Passage Enchanté…). Je pensais mettre ma passion du voyage et des concepts exotiques au profit des problématiques RH, client et stratégiques des entreprises. J’organisais déjà les prochains séminaires entre Los Angeles et Las Vegas et affinais mes repérages de lieux uniques. Mais le contexte épidémique a semé quelques obstacles sur notre route. Nous n’étions pas natifs de l’événementiel, ce qui nous a permis de réagir aux besoins spécifiques des entreprises en testant de nouveaux formats.

Après tout, il devenait primordial de maintenir la cohésion au sein des équipes en période de confinement, grâce au virtuel.Dès mars 2020, la vie professionnelle des équipes de Theodo, Comet Meetings ou Chevron a été rythmée par les capsules digitales proposées par Fomo. Le matin, on se retrouve à la machine à café virtuelle à l’univers particulier : brunch parisien, séance de méditation en Inde, ambiance chill sur les terrasses d’un rooftop à New York… Le midi, depuis sa cuisine, on réalise une recette d’un chef étoilé qui nous accompagne en vidéo. En fin de journée, on se détend autour de jeux conviviaux (Pictionary, Burger Quiz, blind tests variés). On finit la soirée avec une digital dance party animée par un orchestre symphonique ou un DJ professionnel ! Aujourd’hui, les événements physiques ne sont pas complètement réhabilités. Ainsi, en parallèle Fomo innove chaque jour aux côtés des entreprises contraintes de privilégier le digital. À l’autre bout du monde comme en vidéo, nous continuons à créer des moments « Fomo », des moments qu’on ne veut surtout pas manquer. Finalement, qui a dit que la convivialité s’arrêtait à notre écran ?