Pour LE GROUPE BAYLE, regrouper le meuble, la décoration et des nouveaux services est le trio gagnant pour développer le négoce du meuble.

Le négoce du meuble et ses évolutions

La numérisation, la digitalisation, les réseaux sociaux, internet et la prépondérance des millennials ont bousculé les attentes du consommateur et le monde du négoce du meuble. Si le meuble a été le témoin de nombreuses générations, sa conception a évolué à travers les siècles. D’objet de luxe réservé à une minorité, il devient avec la révolution industrielle et sociale un objet de consommation courante accessoire indispensable du logement. Cette démocratisation a engendré de profonds changements dans les attentes et la façon d’acheter des consommateurs. L’arrivée et le succès d’internet ont également favorisé cette transformation. Je suis un défenseur de l’omnicanal, un mix entre le magasin physique et le digital, qu’on appelle aujourd’hui « Physital », une contraction de ces deux mots. Le site Internet doit être clair et motivant, il prédispose l’internaute dans le choix de sa visite au magasin pour voir le produit, le toucher pour se rassurer. Le magasin physique doit apporter un complément d’information indispensable par la mise en ambiance du produit exposé, la qualité du conseil du vendeur, la convivialité qui font que le magasin est un lieu de plaisir et de vie. Et dans le domaine du meuble, les objets de décoration prennent toute leur importance pour créer la décision d’achat… et la vente additionnelle.

L’évolution du « Village du meuble » à Bordeaux-Mérignac du groupe Bayle

C’est dans cet esprit que l’extension du « Village du meuble » à Mérignac a été décidée. Parti il y a dix ans d’une simple addition de 12 enseignes nationales complémentaires sur le même parking, il va se transformer en accueillant des services, de nouvelles familles de produits et de nouvelles façons d’acheter comme la location ou une offre de mobilier d’occasion… Il accueillera des artisans, des décorateurs et des architectes d’intérieur, voire une agence immobilière pour aider à trouver la maison de ses rêves… Le tout dans un cadre convivial où seront également organisées des conférences par des designers et des consultants sur l’art de vivre. Ce nouvel ensemble sera bientôt notre traduction du nouveau Négoce du meuble tel que nous le concevons pour répondre à l’évolution de la société et aux attentes du consommateur, qui est aujourd’hui devenu un « consom’acteur ». Cette nouvelle expérience est pilotée au sein du Groupe Bayle par Sophie Magrez avec l’aide bienveillante de Maurice De Talansier, ancien directeur du Cetelem à Paris.

Jean-Paul Magrez (H.61) a complété sa formation à HEC avec un doctorat en sciences sociales et économiques sur le négoce du meuble en France. En 1963, il commence sa carrière au sein de Printemps-Prisunic, puis retourne à Bordeaux en 1966 pour intégrer l’entreprise familiale.

LE GROUPE BAYLE compte 320 salariés et réalise un chiffre d’affaires de 70 millions. Il détient 26 points de vente sur la région bordelaise et 16 franchises : But, Fly, Habitat, Château d’Ax, Home Salons, Poltrone Sofa, Schmidt, Xxl Maison, Maison de la Literie, Monsieur Meuble, H&H, Xooon, Roche Bobois, Musterring et Cinna.

Published by La rédaction

Articles de l'auteur