Au fil des années, la maison Vuitton a su préserver sa réputation en faisant en sorte que chacune de ses pièces soit une ode à l’artisanat et à la qualité, les deux piliers de LOUIS VUITTON depuis 1854. Rencontre avec Arnaud Capdeville, directeur qualité chez Louis Vuitton.

Qu’est-ce qui vous a attiré vers le monde du luxe ?

Le travail artisanal des maroquiniers et la belle histoire du luxe à la française !Après une formation d’ingénieur et une carrière dans l’agroalimentaire, une industrie très automatisée, j’avais une forte volonté de basculer vers le monde du fait-main et de contribuer à faire rayonner le savoir-faire de notre pays.Chez Louis Vuitton, nous couvrons toute la chaîne de valeur ajoutée. En effet, nous fabriquons dans nos propres ateliers avec des cuirs de tanneries européennes et nous vendons dans nos magasins en propre et nous exportons dans le monde entier. Participer à l’aventure d’une telle entreprise ne peut être que passionnant !

Aujourd’hui, quels sont vos challenges ?

Tout d’abord, réunir le monde des ateliers et celui de la direction artistique. Il s’agit d’un véritable challenge de conjuguer les attentes des stylistes et de la direction artistique avec les contraintes de fabrication. Il est de mon devoir de faire en sorte que nos créatifs et nos maroquiniers arrivent à comprendre leurs besoins et leurs contraintes réciproques, à se parler tout en respectant notre ADN, à savoir des produits de qualité qu’on se transmet de mère en fille. Concrètement, nous devons concevoir de nouveaux produits avec des cycles de développement de plus en plus rapides, avec des matières de plus en plus sophistiquées, en respectant nos procédés artisanaux de fabrication. Par ailleurs, aujourd’hui, nous avons de nombreux autres métiers notamment des montres connectées, des parfums, des souliers, du prêt-à-porter… et il faut en permanence arriver à jongler d’un secteur d’activité à l’autre ! C’est aussi un défi majeur que d’arriver à accompagner la maison dans ces nouveaux univers. Enfin, chez Vuitton, nous avons la réputation d’avoir des produits dont la durée de vie est exceptionnelle. Concevoir des sacs faciles à entretenir et assurer la durabilité et la réparabilité de nos produits est aussi un challenge. Nous sommes déjà entrés dans l’éco-conception !

Quelles sont les opportunités de carrières que vous offrez aux diplômés ?

Chaque année, nous recrutons plus d’une centaine de jeunes diplômés pour des postes aussi bien en ateliers qu’au siège et qui souvent acquièrent de grandes responsabilités très rapidement. Chez Louis Vuitton, nous avons de la place pour des ingénieurs méthodes, des chefs d’équipes intéressés par le management, des logisticiens, des sales planners ou encore des business analysts. Nous avons également des équipes qui travaillent dans des secteurs très innovants, comme le big data ou la blockchain. Nous sommes une grande maison de luxe qui a ses portes ouvertes à toute personne passionnée et ambitieuse.

Arnaud Capdeville rejoint la Maison Louis Vuitton en 2008, après plusieurs postes de directeur d’usine dans l’agro-alimentaire, pour diriger deux ateliers de fabrication. En 2013, il est appelé à la direction de la qualité pour l’ensemble des métiers de la maison.

LOUIS VUITTON : Fondée à Paris en 1854, la maison Louis Vuitton est l’héritière de l’ambition et de la vision de ses fondateurs. Une histoire légendaire bâtie autour du voyage qui continue de placer la maison à l’avant-garde de la création. Maroquinerie, prêt-à-porter, accessoires, souliers, horlogerie et joaillerie, les créations de la maison marquent leur époque avec des objets entrés dans la légende.

Par La rédaction

Articles de l'auteur