L’audace d’entreprendre – Axel Grivory (E.17)

0

Je participe souvent à des jurys d’admission à l’EMBA d’HEC et, comme il est de coutume, les candidats sont invités à poser des questions aux alumni présents. La question la plus fréquente est : « Qu’est-ce qu’HEC vous a le plus apporté ? » Invariablement, ma réponse est l’audace d’entreprendre. « Apprendre à oser », la signature d’HEC, dit vrai.

Mon histoire d’entrepreneur, c’est celle d’un passionné de montres qui réalise un rêve de vingt ans. Déjà, à la fin d’un précédent master en marketing du luxe, mon final assessment décrivait la fondation d’une marque horlogère. C’est ce rêve que j’aimerais partager avec vous, les alumni. Grâce aux plates-formes de crowdfunding comme Kickstarter. Créer une marque, c’est bien, mais il lui faut un ADN, une ligne directrice. Cet ADN, c’est un peu le mien. J’ai mis beaucoup de moi dans l’identité de ma marque. Son nom d’abord : Springer & Fersen. La raison pour laquelle mon prénom est Axel est une référence à Axel Springer et Axel de Fersen. J’ai passé quinze ans à l’export, à voyager partout dans le monde. En Asie, en Europe de l’Est et aux Amériques. Ces voyages ont formé mon goût, mes préférences, ont fait de moi l’homme que je suis. J’ai pensé cette marque comme un carnet de voyage dont chaque étape serait ponctuée par une pièce horlogère.Pour la naissance d’une marque, quoi de mieux comme inspiration que le jardin d’Eden ? Ce paradis perdu, je l’ai trouvé aux antipodes, dans l’Atoll de Rangiroa. C’est décidé, ma première création lui sera consacrée. Ce doit être une montre de plongée, donc, et pour symboliser l’éloignement, elle doit avoir un double fuseau horaire et, pourquoi pas, indiquer les fuseaux de 24 endroits dans le monde ! Mais comment synthétiser l’esprit d’un lieu dans un design ? Qu’est-ce qui symbolise le mieux la force et la grâce ? J’ai choisi de prendre les lignes de la raie Manta, animal emblématique de la mythologie polynésienne pour dessiner le boîtier et je l’ai « tatouée » au dos. La ligne du profilé est renforcée par le bracelet riveté en acier et caoutchouc, à la manière des pièces d’accastillage des vieux gréments. Après quelques mois d’attente, les prototypes sont là. C’est presque un accouchement ! Quinze mois après la naissance du projet, l’éclosion d’un site et des séances de pitching dans un incubateur, l’heure de vérité approche et la campagne kickstarter avec elle. Dès le 6 septembre prochain, je saurai enfin si mon énergie remporte l’adhésion des amoureux du voyage et des amateurs de montres.

springeretfersen@gmail.com

www.springeretfersen.fr