Jean-Victor Clérico, Directeur Général du MOULIN ROUGE, nous fait revivre les 130 ans de gloire et de féerie d’une institution mythique qui a su se réinventer et se moderniser en permanence.

Né il y a déjà 130 ans, le Moulin Rouge était perçu comme le temple de la danse et de la femme. Pouvez-vous nous retracer l’histoire de ce lieu emblématique de Paris ?

Quand M. Oller et M. Zidler ont ouvert le Moulin Rouge le 6 octobre 1889, ils y voyaient déjà la naissance d’un établissement novateur et révolutionnaire, devenu au fil des années, le temple de la femme et de la danse. Il a fait naître le french Cancan, cette danse emblématique, symbole d’émancipation et de libre expression face à la censure de l’Église et de l’État. Le Moulin Rouge était donc devenu un lieu extravagant qui offrait un espace créatif et ludique inégalé.

La famille Clérico, dont vous représentez la 4e génération, a racheté le cabaret dans les années cinquante et l’a fait entrer dans une ère nouvelle. Qu’en est-il ?

Après la guerre, le cabaret commençait à perdre de son lustre d’antan. Il a été racheté par mon arrière-grand-père Joseph Clérico en 1955 et réaménagé par mon grand-père Jacki Clérico en 1961, le Moulin Rouge entrait alors dans une ère nouvelle : celle des dîners-spectacles. Il a connu ensuite la naissance des fameuses revues en F en 1962 avec la première revue Frou Frou créée par mon grand-père.Mon grand-père, puis mon père Jean-Jacques Clérico vont dès lors sans cesse étendre la palette artistique.

Le Moulin Rouge se réinvente en permanence et modernise son image. Comment cela se traduit-il ?

Le cabaret du XIXe siècle est devenu aujourd’hui un groupe structuré. Au fil des années, nous avons étendu nos activités notamment par la création d’un pôle de métiers d’art avec l’intégration d’un atelier de bottier, d’un atelier de plumassier, d’un atelier de création et d’un atelier de broderie, tous œuvrant tant pour nos revues que pour une clientèle extérieure. En parallèle, nous continuons à développer notre core business : le spectacle et la restauration. Depuis 2015, nous avons totalement intégré la restauration au Moulin Rouge, nous avons d’ailleurs intégré le guide gastronomique Gaul & Millau en 2017, une première pour un cabaret. Nous travaillons constamment à réinventer l’univers de la marque en gardant notre identité ludique et festive tout en mettant en avant l’art de vivre à la française. Nous diversifions l’expérience avec une salle de concert, « la Machine du Moulin Rouge », une activité de brasserie et restauration roof top avec le « Bar à Bulles », toujours à proximité du Moulin Rouge. Depuis déjà plusieurs années, nous avons noué plusieurs partenariats et licences pour développer la marque sur d’autres territoires et d’autres activités. Notre ambition est de partager la féerie de l’univers du Moulin Rouge avec le plus grand nombre de personnes, d’ici ou d’ailleurs…

Jean-Victor Clérico, Après un début de carrière dans le conseil en France et à l’international, Jean-Victor Clérico a rejoint le Moulin Rouge en 2012 en tant que Secrétaire Général, en charge du développement international. Il en est le DirecteurGénéral depuis juillet 2018 et représente la 4e génération de la société familiale.

MOULIN ROUGE : Créé en 1889, le Moulin Rouge est une société de spectacle indépendante à l’actionnariat familial avec 11 filiales et 450 employés. Chaque année, il accueille plus de 500 000 visiteurs.

Published by La rédaction

Articles de l'auteur