Désireuse d’apporter une contribution concrète et immédiate à l’amélioration de notre société, j’ai épluché la bourse aux candidatures d’HEC Bénévolat. Ayant déjà accompagné des jeunes de ma famille ou enfants d’amis dans leur recherche d’emploi ou de formation, j’ai rapidement opté pour un poste de marraine à la Mission locale de Paris, dont l’objet est l’insertion des 16-25 ans. La variété des profils est un enrichissement permanent, les rencontres y sont souvent touchantes, voire poignantes, et surtout, j’ai l’impression d’apprendre à mieux connaître la jeunesse de mon époque et de toucher du doigt à la fois sa diversité (les parcours font le grand écart) et ses points communs. Vous qui êtes nombreux à vous investir bénévolement, je pense que vous me comprendrez aisément quant à la double satisfaction du bénévolat : l’utilité aux autres et la gratitude envers notre propre vie. En ce lendemain d’élections, je suis encore plus convaincue que les changements passent plus par nos actions quotidiennes que par les urnes.