Marc Bourgery est décédé en mars 2019. Lors de ses obsèques, connaissant les liens personnels forts qu’il entretenait avec Marc, Olivier Devergne demanda à Philippe Ginestié de préparer un hommage à notre ami.L’histoire personnelle exceptionnelle de Marc et de sa famille ainsi que sa grande aventure professionnelle imposaient un témoignage richeet bien documenté.À l’initiative de Philippe, nous préparâmes un long témoignage avec son épouse Chantal, qui a puisé dans les archives familiales pour nous faire revivre l’époque de la présence Française en Chine, le retour en France de Marc, ses études, sa carrière et sa personnalité hors du commun. Le témoignage complet est consultable en ligne, sur le site www.hecstories.fr. Les contraintes de l’édition papier nous obligent à n’en publier ici qu’une version raccourcie.Engagé dans l’armée, le grand-père de Marc, Clément Bourgery, participait à la campagne de défense des légations françaises et européennes de Pékin en 1900. La ville de Tien Tsin), grand port fluvial aux portes de Pékin, sert alors de zone de transit pour les forces françaises. Après les hostilités, Clément Bourgery revient s’installer dans ce village. Il se lie d’amitié avec Li Tin Chu, un Mandarin lettré et francophone, dont il épouse les deux filles. Clément Bourgery crée la Compagnie de l’énergie électrique.

En produisant la lumière électrique de Tien Tsin, il en devient un homme clef. Le premier de ses neuf enfants, Edmond Bourgery, prend la direction de l’usine familiale. Il rencontre Marjorie Phyllis Pearson, une Anglaise née à Shanghai en 1911. C’est ainsi qu’Huguette, sa sœur aînée, et Marc naissent en Chine, avec deux grands-mères chinoises, un grand-père anglais et un grand-père français. La seule langue parlée dans le foyer est l’anglais. En 1952, sous la pression du Parti Communiste chinois, la famille quitte le pays et s’installe à Nice. Marc ne retournera à Tien Tsin qu’en 1991, et y fêtera ses 50 ans. Ingénieur et issu d’une lignée d’ingénieurs, le père de Marc aura ce mot lorsque son fils lui annonce vouloir intégrer HEC : « HEC ? Connais pas ! » Le diplôme lui ouvre une grande variété de métiers et d’entreprises. Il va choisir un métier nouveau.En 1969, il entre au Makrotest, le département Études de Marché de la Cégos. Il dirige le pôle des études quantitatives et impose de nouvelles méthodes. En 1972, il rejoint l’agencede publicité FCA ! Homme de rupture, il y apporte sa pensée fluide et non conventionnelle. « Un sorcier du marketing », disent les clients. Associé, il devient directeur général de l’agence puis celui du groupe FCAB !, dontil prend en main la diversification et l’internationalisation en Europe, Japon et Amérique du Nord.En 1993, lorsque le groupe Publicis rachète FCAB !

Marc, qui veut se consacrer au management international, rejoint McCann Worldgroup, puis Euro RSCG Worldwide. En 2000, ensemble, il crée avec sa femme Chantal la société Kitsuccess. Pendant quinze ans, les marketers les plus innovateurs font appel à cette société spécialisée dans les problématiques internationales de développement, qui étend son activité dans les grands pays européens, le Japon, l’Amérique du Nord… et la Chine !Passionné par son métier, Marc était animé par une exceptionnelle empathie et une pensée originale et créative. Il a pris soin de sa famille sans relâche – sa délicatesse, sa joie et son imagination constituent notre force aujourd’hui.

Témoignage de Chantal Bourgery recueilli par Philippe Ginestié (H.66)

Published by La rédaction

Articles de l'auteur