Conférence collaborative du cycle « Change Makers » d’HEC au Féminin, notre événement « Ce que l’Intelligence Artificielle change déjà aujourd’hui » a rencontré un vif succès, illustré par une salle comble chez Linklaters le 16 janvier 2019 avec plus de 90 inscrits.

Deux heures ponctuées par les présentations des intervenantes suivies d’échanges très participatifs pour se donner des repères sur l’IA sous différents éclairages :

Qu’est-ce que l’IA ? Laure Bourgois, docteure en Intelligence Artificielle, experte en IA Symbolique et simulations numériques, 19 ans d’expérience en R&D (Ingénieur R&D à Orange Labs, Chef de projet à l’IFSTTAR…) et un ensemble de missions pour des organismes de formations/universités, a posé les bases de l’IA avec un rapide historique et pourquoi on en parle désormais autant : la « sortie de l’hiver par le Big Data ». Quelles dimensions sont nécessaires au développement d’un robot ? Perception, interprétation, décision, exécution, coordination avec d’autres agents, communication entre eux, rétroaction. Pour cela, les statistiques sont très utilisées, et l’enjeu des femmes dans le numérique (15 %, en diminution…) est posé, ainsi qu’en parallèle l’objectif du gouvernement de multiplier par trois le nombre de personnes formées. S’en sont suivies dix minutes d’interaction en petits groupes autour de la question : « Avez-vous des exemples d’utilisation de l’IA dans votre contexte professionnel ? Et si non, quels seraient les usages possibles ? »

Quelles questions juridiques et éthiques se posent ? Sonia Cissé est avocate spécialisée en nouvelles technologies, que ce soit la protection des données, les contrats informatiques et télécoms ou la gestion des projets Blockchain ou Intelligence Artificielle. Membre de différentes associations comme Women in IA, Black in IA, ou l’IAPP (International Association of Privacy Professionals), elle enseigne également à l’université de Paris Dauphine (Paris et Tunis). Convaincue que chacun doit se saisir des enjeux associés, Sonia nous a présenté le cadre juridique existant. Elle a précisé les enjeux majeurs soulevés par la CNIL : déresponsabilisation et menace de l’autonomie humaine, discrimination et exclusion, pluralisme démocratique et culturel, incompatibilité entre législation et protection des données, nature des données fournies et l’éthique des algorithmes. Elle a souligné l’importance de la transparence, de la vigilance quant aux libertés humaines et l’éthique au sein des entreprises, la nécessité de former, d’auditer et d’encourager la recherche. Les groupes ont pu discuter entre eux de « Faut-il légiférer sur l’IA ? Quelle doit être la portée de cette législation ? Nationale ? Européenne ? Mondiale ? Quels points clés faut-il adresser ? ».

Quelles applications concrètes sont déjà en place aujourd’hui ? Notamment dans le management ? Cécile Dejoux, professeure des universités au Cnam et Isabelle Galy, COO du Learning Lab « Human Change », ont, elles, mis l’accent sur l’impacts de l’IA sur l’organisation du travail, le management et les métiers. Parties du constat que très peu d’entreprises parlent de l’IA en interne, de l’impact sur les métiers, elles nous ont donné des exemples concrets au sein d’entreprises. Elles posent ces questions de stratégie et de transformation : l’IA pour remplacer ou transformer leurs métiers ? Quelles compétences développer ? Quelles différences structurantes sur le modèle économique ? Comment contrôler les algorithmes ? À partir du 15 avril 2019, elles proposent un nouveau MOOC « Manager augmenté par l’IA ? », « L’IA pour les managers et leurs équipes » et travaillent sur l’intégration de l’intelligence collective. Les derniers débats ont porté sur « Vos différentes entreprises ont-elles mis en place des actions d’information/formation sur l’IA » ? Les conversations qui ont suivi durant le cocktail ont montré l’importance des questions soulevées par l’IA, au sein des entreprises mais aussi à titre individuel, celles des libertés, de la sécurité et de l’« homme augmenté ».

Retrouvez le Magazine HEC au Féminin n° 74 « Réussir ou Gagner : le sport Change Maker »
Le Magazine HEC au Féminin n° 75 « Passeurs de Sens » inaugure notre thème de l’année « Power for Good ».

Support de présentation de la conférence : Cliquez-ici

Organisation de la conférence : Fabienne Saletès-Lefèvre (H.97), Florence Péters (H.90), Iris Barlier (MBA.16) et Hélène de Saint-Front (H.09)

Prochaine Rencontre Trajectoires 2019 sur le thème « Power for Good : Première ou Pionnière » – 16 avril 2019.