Habitat et humanisme par Thibault Couturier (H.75)

0

Comment avez-vous rejoint Habitat et Humanisme ?

Mon engagement chez Habitat et Humanisme s’inscrit dans le prolongement de ma fin de carrière dans la Banque Privée au sein de BNP Paribas. Avec mes équipes, j’ai notamment contribué au développement de deux solutions financières, le conseil en philanthropie et l’investissement responsable, qui sont depuis devenues des offres majeures de la banque et ont été primées à de nombreuses reprises à une échelle internationale. Dans ce cadre, pour Habitat et Humanisme avec le concours de la municipalité de Versailles, j’ai monté une opération de mobilisation de la clientèle privée de BNP Paribas à Versailles pour apporter des fonds propres à un projet local de l’association. Cette dernière opération de ma carrière a été un franc succès. Bernard Devert, Président Fondateur d’Habitat et Humanisme, et d’autres dirigeants m’ont proposé de rejoindre le mouvement en tant que bénévole pour prendre la responsabilité des ressources.

Qu’est-ce qui a motivé votre choix ?

Sur un plan personnel, l’histoire de Bernard Devert m’a particulièrement marqué : un entrepreneur et promoteur immobilier lyonnais qui a fait le choix de vendre son entreprise à 40 ans et de créer Habitat et Humanisme. Je me retrouve bien dans ce mouvement entrepreneurial qui s’inscrit dans l’action et des solutions concrètes pour réconcilier l’économique et le social, avec une volonté d’innover aussi bien en matière d’habitat que d’accompagnement des personnes et de mobiliser tous les acteurs économiques de bonne volonté, personnes privées comme entreprises. Enfin, je pense que le logement est un enjeu sociétal majeur. Souvent perdre son logement est le point de départ d’une spirale négative. C’est une cause avec une forte dimension sociale qui m’a interpellé.

Quelques mots pour replacer la vocation d’Habitat et Humanisme ?

Depuis plus de trente ans, la France vit une crise du logement dont les personnes à faibles ressources sont les premières victimes. Ces difficultés persistantes d’accès au logement s’inscrivent dans un contexte général d’aggravation de la précarité en France. Dans ce contexte, Habitat et Humanisme s’est donné pour mission de permettre aux personnes en difficulté d’accéder à un logement à faible loyer, situé dans un « quartier équilibré » et d’accompagner les ménages logés pour les aider dans leur insertion sociale. Dès l’origine, Habitat et Humanisme a développé une approche innovante basée sur l’entrepreneuriat social et la finance solidaire. Il a notamment créé une société foncière qui achète et rénove des logements et fait appel à des investisseurs, personnes physiques et institutionnels, pour financer ses opérations. La Foncière d’H&H est aujourd’hui un acteur reconnu de la maîtrise d’ouvrage sociale avec un capital de plus de 200 millions d’euros et un patrimoine de 4 000 logements. Habitat et Humanisme est aussi un des pionniers de l’épargne solidaire en France et a développé, avec des partenaires bancaires et financiers, une gamme de placements éthiques et de partage : livrets, FCP, assurance-vie. Habitat et Humanisme est aujourd’hui présent dans 80 départements français et en Belgique.

Pouvez-vous nous donner une illustration de votre action ?

Pour répondre à l’accroissement incessant de l’exclusion et de l’isolement, Habitat et Humanisme a développé une solution d’habitat innovante, les résidences intergénérationnelles. Destinées à la fois à des familles précaires, notamment monoparentales, des personnes âgées fragilisées et des jeunes sans ressources, ces petits habitats comprennent des logements individuels et des espaces collectifs (salle commune, jardin…). Avec 10 ans de recul, le retour d’expérience est particulièrement encourageant : la dynamique participative et collaborative qui se met en place avec l’aide des équipes de bénévoles et salariés permet de rompre l’isolement, de développer l’entraide et le sentiment d’utilité. Cela favorise l’insertion des jeunes et des familles et sécurise les aînés. C’est pourquoi, le Mouvement a lancé un programme national de déploiement de ces habitats inclusifs et innovants : plus d’une quarantaine de projets répartis sur 27 départements devraient voir le jour d’ici 2021, pour près de 900 logements et autant de personnes et familles logées.

Quels sont les enjeux auxquels vous devez répondre aujourd’hui ?

Nous devons faire face à l’augmentation de la précarité qui touche de plus en plus de personnes en France, y compris des gens qui travaillent mais n’arrivent pas à se loger, notamment dans les grandes villes ; et aux nouvelles problématiques qui émergent comme celles des réfugiés. Il nous faut donc encore accroître notre capacité de logement et accélérer notre développement. Nous avons ainsi lancé un appel aux propriétaires de biens immobiliers : différents dispositifs (mandat de gestion avec conventionnement, sous-location, donation temporaire d’usufruit…) leur permettent de nous confier leur bien afin de loger des ménages à faibles ressources, tout en bénéficiant d’avantages fiscaux et de garanties. Plus de 4 000 nous ont déjà fait confiance. Nous devons également mobiliser davantage de bénévoles pour renforcer nos équipes locales en charge de l’accompagnement des familles logées, une tâche essentielle pour nous. Notre objectif est enfin de continuer à innover tant dans les solutions d’habitat que dans les montages d’ingénierie immobilière et fiscale qui nous permettront de mobiliser de nouveaux partenaires, personnes privées et entreprises pour financer notre action.

Thibault Couturier (H.75) rejoint Habitat et Humanisme après une carrière ponctuée par diverses fonctions au sein de BNP Paribas. Il a notamment créé et développé de nouvelles offres pour la Banque Privée (Wealth Management) de BNP Paribas.

HABITAT ET HUMANISME agit depuis 32 ans en faveur du logement et de l’insertion des personnes en difficulté.