France Brevets par Didier Patry

0
Pouvez-vous nous présenter France Brevets ? La société a vu le jour en 2011, avec pour vocation première d’accompagner les entreprises technologiques à fort potentiel, dans la valorisation de leurs brevets ainsi que la structuration et la formation de portefeuilles de brevets et de portefeuilles de propriété intellectuelle solides. Par ailleurs, nous accompagnons les start-up, repérées par les structures de valorisation de la recherche publique, dans leur développement, en France et à l’étranger. Parallèlement, nous nous sommes engagés à promouvoir l’utilisation des brevets et de la propriété intellectuelle, et à démontrer leur importance pour le succès économique de toute entreprise. Pour accélérer le développement des start-up, vous avez lancé la Fabrique à Brevets. Comment cela se traduit-il ? Pour accompagner les start-up dans leur développement, nous avons mis en place ce programme, afin de leur permettre de bénéficier de nos services et d’atteindre leurs objectifs stratégiques : lever des fonds, signer des partenariats ou aborder l’international. Pour ce faire, nous prenons en charge l’ensemble des frais liés à la construction du dossier, tout en offrant aux start-up le coaching nécessaire, notamment pour établir une stratégie de communication efficace. Nous sommes rémunérés grâce au licensing des brevets déposés, si la société souhaite bien sûr en vendre, ou alors à travers une offre d’avance, remboursable sur 12 à 48 mois. Vous avez pour ambition d’étendre cette initiative à l’Europe. Qu’en est-il concrètement ? Notre initiative, « Patent Factory Europe » (PFE), a pour objectif de répliquer le modèle France Brevets en Europe. […]

This article is for subscribers only!

Cet article est réservé aux abonnés !