L’avenir de l’École ne tient qu’à vous

Le 20 juin, une grande souscription a été lancée pour soutenir le développement de l’École et la propulser aux premiers rangs mondiaux !

Cette ambitieuse campagne de levée de fonds vise à réunir 200 millions d’euros sur les cinq prochaines années. Des fonds indispensables pour accompagner le projet de développement porté par Peter Todd et son équipe.  » L’École entend se hisser au niveau des toutes premières business schools mondiales. Or celles-ci sont dotées d’une fondation puissante; qui leur permet de concrétiser des projets stratégiques et assure la pérennité de leur financement. Si HEC Paris veut concourir dans cette catégorie, elle doit renforcer le rôle de sa fondation; estime Olivier Sevillia (H.90), président de la Fondation HEC.

Les sommes collectées aideront à concrétiser un plan de développement pertinent, stimulant et crédible. Celui-ci vise à attirer les meilleurs talents mondiaux, du côté des étudiants comme des enseignants; et de former des leaders et des entrepreneurs qui soient efficaces; mais aussi dotés d’un sens aigu de leurs responsabilités sociétales. Il ambitionne également de promouvoir des idées novatrices; qui feront bouger les lignes dans le domaine du business pour aller vers un capitalisme inclusif et humain. »

Instaurer un lien fort entre l’École et les alumni

Partenaire stratégique de l’École; la Fondation lui permet de s’investir sur des projets de long terme en matière d’égalité des chances; de recherche et d’enseignement, de soutien à l’entrepreneuriat ou encore de rénovation et digitalisation du campus. La nouvelle campagne permettra d’aller encore plus loin. Pour Olivier Sevillia; « y participer, c’est à la fois rendre un peu de ce que l’on a reçu; pour que les jeunes générations puissent faire l’apprentissage des meilleures pratiques de management; et soutenir un projet qui fera progresser un business responsable et porteur de sens; dont le XXIe siècle a grandement besoin. »

L’engagement des alumni est crucial : ils représentent 60 % des dons reçus par la Fondation. Ils peuvent aussi aider via leur entreprise dont certaines sont partenaires de la Fondation (40 % des fonds collectés). HEC Paris est à un tournant. Pour progresser dans la compétition mondiale face aux business schools anglo-saxonnes et chinoises, elle doit pouvoir compter sur un réseau d’alumni puissant et mobilisé.

Pour un campus inclusif

Donner à la Fondation HEC, c’est agir en faveur de l’ascenseur social et, plus largement, promouvoir la diversité sociale et culturelle au sein du campus. Aujourd’hui, près de 18 % d’étudiants bénéficient d’une bourse de la Fondation HEC sur critères sociaux, l’un des pourcentages les plus élevés dans le système des grandes écoles françaises. À terme, l’École souhaite porter cette proportion à 25 %. L’internationalisation et la parité hommes-femmes ont fortement progressé dans tous les programmes. Désormais, l’enjeu est de faire en sorte que les étudiants s’enrichissent de cette diversité et s’épanouissent au sein d’un campus inclusif.

Soutenir l’engagement sociétal des dirigeants

Au-delà de l’enseignement d’excellence qu’elle dispense, HEC Paris ambitionne d’avoir un impact tangible sur les modèles économiques et sociétaux de demain, à travers le savoir original qu’elle prodigue et à son enseignement unique. Grâce aux dons des alumni et des entreprises partenaires, la Fondation HEC soutient cet effort : elle finance des chaires, des travaux de recherche, des bourses pour des doctorants, des conférences, etc. C’est le cas, par exemple, de la chaire de recherche « The Joly Family Chair in Purposeful Leadership », lancée en juillet 2018 sous l’impulsion d’Hubert Joly (H.81) et du professeur titulaire de la Chaire Rodolphe Durand (H.93), qui fédère les meilleurs experts mondiaux autour du thème de la recherche de sens en entreprise et la formation d’une nouvelle génération de dirigeants.

Aider les start-up

Acteur clé de l’entrepreneuriat, HEC Paris a développé une expertise dans la formation des entrepreneurs, ainsi que dans l’accompagnement de leurs projets. La contribution de la Fondation permettra de faire émerger 400 start-up chaque année et augmentera la capacité de l’incubateur HEC. Ce soutien à la création d’entreprises comporte une forte dimension technologique, c’est pourquoi HEC et l’École polytechnique s’allient pour proposer un Master Entrepreneurs.

Jean-Marie Eveillard (H.62), investisseur résidant aux États-Unis, gestionnaire du fonds First Eagle Global pendant trente ans, a financé la création d’une chaire de recherche dans le domaine du Value Investing, à travers un don de 1,5 million d’euros.

Lire aussi : « J’encourage les étudiants internationaux à étudier à HEC »