Engagés pour la santé et la sécurité des passagers

0

Malgré la crise qui a lourdement impacté le monde de l’aéronautique ces derniers mois, DELTA AIR LINES continue le virage qu’elle a commencé depuis plusieurs années : se tourner vers le futur avec optimisme.Béatrice de Rotalier, directrice commerciale France de Delta Air Lines, nous raconte comment la compagnie a vécu cette période inédite.

Le secteur de l’aéronautique a subi de plein fouet la crise notamment avec la fermeture des frontières. Comment Delta Air Lines a-t-elle vécu ce contexte inédit et comment vous vous êtes adaptés en interne ?

Comme toutes les compagnies aériennes, nous avons subi cette crise de plein fouet alors que nous étions dans une dynamique extrêmement positive en 2019. Nous avons dû réagir rapidement dès le mois de mars en suspendant progressivement tous les vols, d’abord vers la Chine puis vers l’Europe. Nous avons en parallèle veillé à assurer les vols de rapatriement notamment par la mise en place de vols entre Amsterdam et Atlanta avec des tarifs adaptés en accord avec Air France.Bien que les aides du gouvernement américain nous aient permis de garantir l’emploi jusqu’à la fin du mois de septembre nous avons dû mettre en place un plan de départ volontaire auquel ont souscrit plus de 17†000 personnes (soit 20 % de la force de travail de Delta) et des plans d’allégement de travail par des suspensions volontaires des temps de travail, la mise en place de temps partiels… Dès le mois d’avril, nous avons réussi à reprendre progressivement les vols domestiques et internationaux, et nous sommes aujourd’hui à environ 30 % des opérations que nous avions l’année dernière. Au départ de la France, nous opérons actuellement 3 vols tous les jours†: New York, Atlanta et Detroit qui sont de gros hubs Delta d’où nous pouvons desservir l’ensemble des autres destinations principales. La fermeture des frontières a malheureusement fait chuter nos recettes considérablement. Nous nous sommes donc tournés vers les marchés financiers et avons réussi à lever plus de 20 milliards de liquidités tout en réduisant nos coûts de plus de 50 % depuis mars 2020 afin de retrouver dès que possible l’équilibre financier de la compagnie.

Et quelles sont les mesures prises vis-à-vis de vos passagers et clients ?

La première urgence a été la mise en place de mesures commerciales avec des remboursements, des vouchers et des reports possibles jusqu’à décembre 2022. Pour les entreprises, nous avons proposé des possibilités de transfert de billets entre collaborateurs. Côté mesures sanitaires, nous avons créé un nouveau département permanent, le « Delta Care Standard ». Au-delà d’un simple label, ce département traduit parfaitement l’engagement de Delta pour la sécurité et la santé de ses passagers sur le long terme. Les mesures sanitaires sont appliquées avec beaucoup de rigueur†: rien qu’à bord, nous avons établi une check-list de 44 points incontournables pour chaque vol. Le nettoyage complet de l’appareil est revu par le personnel navigant qui pourrait éventuellement retarder le vol et demander de désinfecter l’avion de nouveau si le nettoyage n’est pas satisfaisant. D’ailleurs, nous désinfectons tous nos vols avec un produit homologué de haute qualité et filtrons l’air avec des systèmes avancés comme les filtres HEPA qui sont virucides à 99,99 %.

Le port du masque est obligatoire pour tous à bord, et nous testons régulièrement l’ensemble de notre personnel au contact du public. D’ailleurs les tests et les vaccins de la grippe pour le personnel sont entièrement pris en charge par la compagnie. Nous continuons à travailler avec des entreprises médicales américaines reconnues aux USA qui nous guident aussi dans les mesures préventives à prendre et dans les mesures sanitaires que nous mettons en place. En parallèle, nous recommandons vivement à nos passagers d’utiliser l’application Fly Delta pour un parcours client entièrement dématérialisé avec l’enregistrement, le rappel des mesures à prendre et toutes les communications en ligne… L’objectif est d’être au maximum dans le sans-contact.Au-delà de toutes ces mesures, nous avons également installé des vitres en plexiglas partout sur les comptoirs, dans les salons, et mis du gel hydroalcoolique à disposition dans les aéroports mais également à bord. Les zones d’embarquement et les avions sont nettoyés plusieurs fois par jour. Nous avons mis en place de nouvelles procédures d’embarquement par petits groupes en commençant par le fond de l’appareil et en allant vers l’avant de manière à ce que les gens ne se croisent pas à bord. Delta est aussi l’unique compagnie qui a fait le choix de maintenir la distanciation à bord avec le blocage du siège du milieu et ce, jusqu’au printemps 2021.

Comment appréhendez-vous le retour à la normale et l’année 2021, alors que la crise se profile encore ?

Malgré le manque de visibilité, nous restons confiants grâce à l’excellente santé financière que nous avions avant la crise et qui nous permet aujourd’hui de tenir. Bien que nous ne pensions pas retrouver un rythme normal avant au moins deux ans, le loisir semble plus résilient et les gens voudront revoyager pour retrouver une normalité.

“Nous restons confiants grâce à l’excellente santé financière que nous avions avant la crise.”

Du côté des entreprises et des voyages d’a“aires, les grands groupes semblent moins enclins à repartir que les PME, qui ont plus besoin de se faire connaître auprès de partenaires à l’étranger quand elles cherchent à avoir un rayonnement international. Aujourd’hui, tant qu’il n’y a pas de tests rapides dans les aéroports et que les frontières ne sont pas rouvertes, cela va être très compliqué de faire redémarrer la machine surtout sur les vols internationaux.

Malgré cette crise sans précédent, Delta Air Lines reste une compagnie tournée vers l’avenir…

En e“ffet•! Delta Air Lines est et restera une compagnie résolument tournée vers l’avenir. Nous avons dans ce cadre dû mettre de nombreux appareils sur le tarmac de manière définitive, et avons sorti de notre flotte ceux qui étaient les plus consommateurs en fuel et devenaient obsolètes pour nous tourner vers de nouvelles technologies moins coûteuses et plus vertes. Ces jours-ci, par exemple, nous sommes la première compagnie aérienne à avoir reçu sur notre base d’Atlanta l’A220-300, le nouvel avion d’Airbus monté aux États Unis.

Béatrice de Rotalier a débuté sa carrière comme guide interprète et accompagnatrice en France et à l’étranger avec un BTS tourisme, et des études de droit et langues. Elle intègre Delta Air Lines en 1987 et gravit les échelons avant d’être nommée directrice commerciale pour la France en 2003.

DELTA AIRLINES fondée en 1925 sous le nom de Huff Daland Dusters, Delta Air Lines est aujourd’hui parmi les compagnies aériennes internationales les plus importantes au monde, transportant chaque année plus de 200 millions de voyageurs en proposant 300 destinations dans plus de 50 pays.