Analyse

Les bactéries voient rouge !

Constituée d’une machine et de son logiciel d’analyse, la plateforme de Redberry, biotech de 9 personnes fondée en 2017 par Joseph Pierquin et Jonathan Macron (HEC Challenge Plus 2018), permet de déceler les micro-organismes (pas les virus, mais les bactéries, moisissures, levures…) dans les échantillons de produit. Ses atouts ? Très simple d’utilisation, précise et instantanée, elle peut s’utiliser en dehors des laboratoires. « Cette détection précoce des contaminations permet d’éviter des rappels de lots ou des intoxications », explique Jonathan, polytechnicien et DG de Redberry. La solution, qui s’appuie sur des innovations dans les domaines de l’optique, de la biochimie et de l’algorithmique, se destine à de nombreux secteurs d’activité : pharmaceutique, agroalimentaire, eau potable ou encore cosmétique.

Télex
Enfin une bonne nouvelle pour le monde des arts ! Frédéric Jousset (H.92) vient de créer la fondation Art Explora pour démocratiser l’accès à la culture.

Consolidation

Données à l’hôpital

« Pour caricaturer, on nous donne des documents Word ou PDF, et nous les transformons en tableaux Excel », explique Sébastien Huppe, CEO et cofondateur, avec Marc Dangeard (MBA.88), de Codexo. Pour aider le système de santé durant l’épidémie de Covid-19, la start-up a offert aux hôpitaux et aux agences régionales de santé de consolider gratuitement leurs données jusqu’à la fin 2020. Une proposition destinée à fluidifier le traitement des données liées au coronavirus, collectées dans toute la France et sous des formats très divers. « Nombre de décès, âge des patients, lieu d’hospitalisation, etc. Une consolidation exhaustive permet de disposer de données statistiques et de mieux guider les actions à mener, poursuit Sébastien Huppe. Et les personnels des hôpitaux ont mieux à faire que remplir des tableaux Excel ! »

Télex
Chez Plast’if, la start-up fondée par Cassandra Delage (M.17), le chief design officer Florian a créé et distribué gratuitement des visières anti-Covid.

E-shop solidaire

De l’entraide aux enchères

Durant l’épidémie, les initiatives citoyennes se sont multipliées. WeGiveCollab’, plateforme d’enchères sur Instagram, est l’une des plus originales. Parmi les objets proposés lors de ces ventes bihebdomadaires qui débutent à 20h01 ( juste après les applaudissements !) : une photographie signée Yann Arthus-Bertrand, un sac Lancel, des vêtements Isabel Marant… « Une centaine de marques, d’artistes et de designers ont participé. Bien plus qu’on ne l’espérait, raconte Aude Adrien (H.02), photographe installée à New York, qui a lancé l’opération fin mars avec trois autres Françaises. Au 11 mai, nous avions collecté 30 000 euros au profit du Fonds d’urgence pour le soutien des équipes de l’AP-HP, et 55 000 au profit de l’association Protège Ton Soignant. À l’avenir, nous comptons continuer d’organiser des ventes, au profit d’autres causes. »

Avec un format inédit pour un magazine d’alumni, HEC Stories se donne pour ambition de mettre en lumière une communauté de diplômés diverse et internationale. Véritable porte-voix des HEC qui cherchent à avoir un impact positif sur le monde, ce magazine permet également à tous de conserver facilement un lien avec l’école et ses camarades : soutenez le magazine de votre école, abonnez-vous à partir de 40 euros par an.