Il n’y a pas d’âge pour se lancer de nouveaux défis ! Après une vie d’expert-comptable, j’ai créé Cyclamelle. Comme un prénom, un cyclamen au féminin, comme « elle », comme « mademoiselle », cette marque est dédiée aux femmes actives, qui bougent, qui voyagent, qui font bouger les lignes. Et qui se déplacent à vélo ! La longue grève des transports a peut-être été l’occasion d’apprécier la liberté de la petite reine : partir quand on veut, stationner son deux-roues devant sa destination, lui confier son portage. Peut-être a-t-on découvert à cette occasion le plaisir d’un moment pour bouger, s’abstraire du smartphone et des urgences, réfléchir. Et compris aussi l’efficacité de ce mode de déplacement, souvent plus performant que la voiture ou les transports en commun. Surtout aux heures de pointe. Pour accompagner ce changement de mode de vie, j’ai eu l’idée de créer une ligne de vêtements et d’accessoires spécialement conçue pour les cyclistes citadins. D’abord dans le choix des matières : nous avons sélectionné des tissus techniques dédiés au monde du sport et les avons détournés pour créer des coupes urbaines.

Outre leur confort, ces tissus présentent l’avantage de se laver en machine, de sécher très vite et d’éviter tout repassage.Des éléments de sécurité soulignent la ligne des vêtements : des bandes ou des passepoils réfléchissants renvoient la lumière pour être vu(e) des automobilistes, même de nuit.Enfin, quelques détails pratiques, pensés pour la pratique du vélo, caractérisent ces habits : le tissu stretch (30 % d’élasthanne) assure une bonne liberté de mouvement, vestes, manteaux et trenchs peuvent s’ouvrir d’une main, même avec des gants, et certains comportent des manchons pour l’isolation thermique.Outre les innovations vestimentaires créées par la marque, nous avons imaginé un sac à main en cuir qui se clipse directement sur le porte-bagages. Et pour éviter le vol de vélo, nous avons été chercher un modèle d’antivol pratique et léger.Le succès de cette nouvelle aventure est grisant : la marque, vendue en ligne, a ouvert un show-room, dans le 19e arrondissement, et deux déclinaisons de Cyclamelle devraient bientôt voir le jour : Cyclaman et Cyclamome !

Qui dit vélo dit sensibilité à la RSE :les produits développés par Cyclamelle sont made in France. Les tissus et le cuir viennent de France ou d’Italie et sont fabriqués par des entreprises impliquées dans une démarche éco-responsable. Les transports sont réduits au minimum. Au croisement de la mode, du sport et de l’écologie, cette ligne de vêtements est un projet qui me tient vraiment à cœur.cyclamelle.com

Par Marielle Chabry

Articles de l'auteur