Sur la Voie du Piémont Pyrénéen dans le Couserans à Saint-Lizier en Ariège -21-25 juin 2023

Cette année, pour leur deuxième édition, les Chemins du Sacré nous ont menés à Saint-Lizier. Félicitations aux membres du Club SpiritualitéS partis pour 1 semaine dans les Pyrénées Ariégeoises !

Venus d’horizons différents, ils ne se connaissaient pas ou peu avant le départ. Leur point commun : l’envie de marcher ensemble sur le Chemin de Compostelle. Merveilleusement bien accueillis par notre camarade Michel Fareng (H75), nous avons marché sur le GR 78, qu’emprunte la Voie du Piémont Pyrénéen à partir de Saint-Lizier, halte jacquaire inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO.Chaque jour, un itinéraire différent, des haltes pour découvrir les trésors de la nature environnante et des rencontres exceptionnelles avec des acteurs de la vie économique, sociale, spirituelle et culturelle de la Région. Ces moments forts nous ont autant ouvert les portes de l’histoire du Couserans que les cœurs de ses habitants. Le groupe Les Chemins du Sacré du Club SpiritualitéS d’HEC Alumni propose des marches sur les plus beaux chemins de pèlerinage et invite les HEC à mettre leurs pas dans ceux de milliers de pèlerins avant eux. Des semaines intenses en émotions et en partages, des rencontres authentiques qui font grandir, et une invitation à se redécouvrir et à se connecter à plus grand que soi.

Pour en savoir plus : Club SpiritualitéS d’HEC Alumni | HEC Alumni En 2022, les marcheurs ont emprunté la Voie du Puy-en-Velay dans le Gers. Ultréïa, ici ou là-bas !

« Emprunter le chemin vers l’intérieur de vous-mêmes, Aligner qui vous êtes avec ce que vous faites et le sens de votre action »

Aude Simon (HEC 97)

Tradition et Modernité, Originalité et Humanité

Tradition car chacun marche à son rythme accompagné par les acteurs des chemins de Compostelle – le Père Bertrand de Sentenac qui a organisé la bénédiction des pèlerins HEC, Danièle Pelata et les représentants de l’Association locale des Chemins de Compostelle. Et modernité car nous avons visité des sites hors du commun (marbre d’Aubert, jardin de pierres d’Alas) et avons rencontré des personnalités spirituelles hors normes (Marie Hélène, une « brouche ») et des références économiques régionales dont Michel Pichan (maire de Saint-Lizier) et Olivier Pages (MBA HEC 85) qui nous ont expliqué les enjeux de ces chemins pour la vie locale. Originalité car ce fut un parcours en étoile autour de Saint-Lizier pour mieux s’imprégner de ce village (1500 habitants, 2 cathédrales) rythmé par la musique entre les artistes de niveau mondial (Marie Cantagrill et Vera Zvegunstera) ou de tradition locale (les Biroussans autour du Feu de la Saint Jean, la Bethmalaise , Alice et les conteurs) Et humanité car les échanges croisés entre nous et avec toutes ces personnalités ouvrant leur cœur furent grandement enrichissants et structurants. Des amitiés indéfectibles se sont créées, c’est certain ! En tout cas un grand moment de bonheur et de partage pour tous et un territoire à découvrir.

Michel Fareng (HEC 75)

Marche, rencontres et partages

Faire un bout du Chemin de Compostelle avec HEC Spiritualités, c’est découvrir une région magnifique autour de Saint-Lizier en Ariège, une nature verdoyante, des rivières bucoliques, mais aussi des traditions à l’occasion de la St Jean fêtée majestueusement, une vie de village loin de la vie parisienne et des grandes villes, des personnes généreuses, qui donnent de leur temps sans compter pour partager leurs trésors locaux. C’est aussi, au gré de la marche, parler avec les uns et les autres, découvrir des chemins de vie et des personnalités attachantes.

Béatrice Jaquemot (HEC 78)

Une si belle expérience

Pour la 2ème fois, nous nous sommes retrouvés avec un groupe de camarades HEC à cheminer sur les Chemins de Compostelle. Après le Gers en mai 2022, l’édition de juin 2023 nous a permis de découvrir la région du Couserans.Dans un groupe bien soudé, les marcheurs déjà « aguerris » au Chemin ont initié les « novices » aux incontournables de l’exercice : principe des « 3 couches » de vêtements, chaussures tout-terrain pour patauger dans la boue, indispensables cape de pluie, crème solaire et anti-moustiques … Le Chemin en effet nous a réservé quelques surprises dans des vallées magnifiques, très arrosées par plusieurs semaines de pluie continue avant notre arrivée. Mais ce séjour a largement dépassé le seul cheminement, tout enchanteur qu’il fût. En effet, le parcours fut largement enrichi d’expériences culturelles, patrimoniales, musicales et festives, sans oublier la gastronomie locale !Performance la plus notable du séjour : une marche de 20 km avec dénivelé, dont 10 km l’après-midi après un repas pantagruélique à la fromagerie du « Moulin Gourmand » à Engomer, où on nous a servi pas moins de 7 plats, dont un formidable cassoulet de fèves…Une bien belle expérience en tous cas, marquée par de belles rencontres avec des personnalités chaleureuses. A l’année prochaine pour de nouvelles aventures !

Marianne Da Ros (HEC 87)

Le but est-il le Chemin ?

Le but est certes dans le chemin, mais il y avait autant d’attentes que de participants !Qui de l’introspection et la quête du divin, qui de la découverte du Couserans, ses paysages, ses sites culturels, ses traditions. Pour certains la communication animale voire le face-à-face avec les ours ; pour d’autres les contes et légendes sans oublier la sorcellerie. Ou encore simplement le plaisir du groupe, la joie d’échanger, l’envie de nouvelles rencontres. Pour tous en tout cas l’appétit de marche et de nouveauté. Chacun y trouva son compte, tant le programme était dense et bâti en fonction des intérêts individuels. Un grand merci aux organisateurs. Les marches furent panoramiques et sportives (beaucoup de boue, pas mal de dénivelés et des vues toutes époustouflantes). Les rencontres furent variées et riches : conteuse, chanteur, violoniste, prêtre, élus, inventeur, peintre, « brouches » (avant d’être des bières, il s’agit de sorcières) … Les visites furent nombreuses et confidentielles : églises spécialement ouvertes pour notre groupe, multiples monuments historiques de Saint-Lizier, carrière de marbre, restes d’homme préhistorique in situ…Sans oublier des moments uniques : les grandes orgues, partite de Bach et lamentation de Thaïs dans la cathédrale le soir de la fête de la musique, la danse autour du feu de la Saint-Jean avec les Biroussans, la bénédiction des marcheurs… Peu de sommeil, pas mal de marche, beaucoup d’agapes, que de belles rencontres. Une terrible envie d’y retourner !

Lucile Merlin (HEC 93)

Au final, c’est le cœur qui restera gravé pour toujours

L’envie était déjà au rendez-vous l’année dernière, et ma première marche sur les chemins de Compostelle a finalement eu lieu en 2023 avec HEC Spiritualités. Que de belles rencontres, que ce soit parmi le groupe ou au contact de cette région aussi marquée spirituellement que culturellement ! Au fil des jours et des pas, tous les sens ont été mis en éveil par tant de paysages, de richesses du patrimoine et surtout par tant des personnes généreuses et engagées. L’esprit restera marqué par les échanges avec les acteurs politiques et économiques locaux et également avec la violoniste Marie Cantagrill et sa belle ténacité. Au final, c’est le cœur qui restera le plus gravé par ce beau voyage. Merci aux organisateurs et plus particulièrement Michel Fareng (HEC 75) et ceux et celles qui l’entourent.

Doan Biraud (HEC 93)

Quand le chemin de Saint Jacques rencontre le chemin du Sacré

Cette année c’est au pied des Pyrénées, en Occitanie que nous avons arpenté le chemin de Saint Jacques de Compostelle. Randonnée, gastronomie, visites de monuments, folklore et concerts ont rythmé notre séjour. L’année dernière, le GR 65 nous a fait traverser le Gers sur 120 km en solitaire au rythme de 20-25 km par jour. Cette année l’approche est différente. Un savant mix entre Randonnée et Culture nous a été proposé et nous avons été accompagnés par une équipe locale motivée qui aime sa région « Le Couserans ». Le sacré omniprésent : Le palais des évêques évêché domine la cité de Saint-Lizier. 130 églises dont 2 cathédrales pour la seule localité de Saint-Lizier sont réparties dans le voisinage. Les différents monuments sont inscrits au patrimoine national de l’humanité par l’Unesco au titre des chemins de saint Jacques de Compostelle. Deux souvenirs marquants : La bénédiction des pèlerins de Compostelle par l’abbé Bertrand de Sentenac et le majestueux feu de la Saint Jean sur la place du village. Notre hôte, le dynamique Michel Fareng (HEC 75) a lancé le fonds « culture , nature et patrimoine de Saint-Lizier et du Couserans » qui vise à promouvoir le patrimoine matériel et immatériel de sa région.

Alain Sroussi (HEC 83)

Un chemin d’aventure, pour chacun et ensemble

C’est en confiance que je suis venue participer au séjour de randonnée du club HEC Spiritualités, vu les échos aimables que j’avais eus de l’épopée gasconne l’année précédente. Et j’ai vécu une expérience formidable !Un groupe divers mais très cohésif autour du noyau qui avait marché déjà en 2022.Ecoute et curiosité tant dans le groupe que dans le cadre des activités et rencontres organisées par le complice et régional de l’étape, Michel Fareng (HEC 75). Nous avons partagé tant de choses et avec tant de chaleur du cœur, à propos de ce territoire du Couserans, cher à Michel et à ses complices !Nous avons cheminé avec et à la rencontre de personnes passionnées par leur environnement naturel si apaisant, même sous la pluie. Et nous avons aussi discuté, avec des acteurs très investis, de l’évolution et de la valorisation de ce territoire dans ses différentes facettes : artistes, artisans, élus et associatifs qui ont à cœur de partager et faire connaître, mais aussi de préserver, les joyaux matériels et immatériels (jusqu’aux contes !) de leur cocon. Et nous avons partagé des moments festifs (ah, ce feu de la Saint-Jean !) et délicieux avec nos hôtes, ce qui fait de cette aventure un bon terrain pour voir naître les amitiés fécondes.Et ce qui pouvait arriver, mais n’est jamais gagné d’avance, arriva : nous serions volontiers restés quelques jours de plus. Nous sommes promis de revenir, et aurons à cœur de contribuer de différentes manières aux projets de Saint-Lizier et du Couserans portés par Michel et ses compagnons.

Anne-Laure Barbe (HEC 1988)

Raviver nos sens et renouveler notre enthousiasme

A peine débarquée d’une fluide traversée méridionale d’Est en Ouest au dominant Palais des Evêques, et quelques foulées plus tard, nous voici déjà en présence du maire et 3 de ses adjoints sympathiquement venus nous accueillir dans l’ancien presbytère reconverti, délices locaux à l’appui !Déambulant vers Saint-Lizier la romane, poésie et musique acoustique nous embaument entre cloître et chœur, au son de l’orgue et d’un vibrant violon qui enchantent cette 1ère soirée estivale !Dès l’aube du lendemain, à 10 nous entamons les pas de St Jacques ; alternance de pluie et de boue ponctuée de rires et de froissements de capes qui se déplient ou se rangent aux abords de vestiges évocateurs : Montjoie, Lescure (clin d’œil à mon ancienne vie audiovisuelle).Le soleil nous réveille et nous accompagne sur les pas de Florence et son teckel-feu à la découverte de carrière, pont médiéval et halte gourmande de spécialités locales.Diner angélique face aux montagnes et sous la surveillance de majestueux chevaux forgés d’E.Kieffer.Fête folklorique du village réunissant ses alentours autour d’un ardant feu de St jean, dont nous récoltons quelques tisons protecteurs, après plusieurs danses emportées par la troupe intergénérationnelle aux sabots pointus.Nuit brève avant parcours monumental entre élixirs (dont le fameux vinaigre des 4 voleurs), et traces de civilisation ; Soirée chez l’abbé familier où conteuse et chanteur nous transportent en d’autres dimensions. Ultime montée au plateau culminant à l’horizon 360° pour nous gorger de cette Nature forte avant quelques agapes rassemblées au marché hippie de la veille, pré-redescente en cuvette toulousaine où la chaleur accable les repartant du dimanche de Matabiau vers la Francilie..

Cher Couserans, merci pour tant d’abondance, de partages et d’expériences humaines. Authenticité à la française, pépites occitanes, paysages à couper le souffle, talents inouïs et qualité relationnelle engageante. Une bouffée de « Vivre Ensemble » qui incite à revenir.

Alix Davonneau (EMBA.00)

« Avance sur ton chemin, car il n’existe que par ta marche » Saint-Augustin

Published by La rédaction

Articles de l'auteur