Diplômé de l’École en 2012, je n’arrivais pas m’engager dans mes premiers projets professionnels sans sacrifier ma fibre artistique. À l’époque, « Apprendre à oser » était un slogan qui ne me parlait que peu et ce sacrifice très personnel me semblait faire partie des impératifs de la vie active. C’est pourtant en osant, un soir d’hiver dernier, que j’ai enfin réussi à faire vivre cette fibre artistique pleinement en créant Cerulier, une entreprise de maroquinerie au processus créatif unique : les motifs graphiques des sacs sont d’abord de vraies œuvres d’art à part entière, à la fois légères et poétiques, avant de devenir les motifs des futures créations. Pour le choix des partenaires, un long travail a été nécessaire afin de dénicher à la fois le savoir-faire et les matériaux, mais les démarches et les rencontres étaient toujours exaltantes. Aussi loin que porte le souci de construire un produit qualitatif, c’est avant tout l’expérience humaine et le caractère intangible, à la fois artistique et rationnel, personnel et collectif, qui rend l’aventure extraordinaire.Aujourd’hui, je suis fier de cette aventure et je serais très heureux de partager plus largement mes convictions et notre démarche. N’hésitez pas !

Instagram : @cerulier
Contact : bonjour@cerulier.com
www.cerulier.com

Alexandre Bouqueau (M.12)

Published by La rédaction

Articles de l'auteur