Thank you Peter !

Le 30 septembre, Peter Todd a quitté la direction générale d’HEC Paris pour raisons de santé. Retour sur cinq années marquées par une ouverture de l’École sur le monde.

Dpuis 2015, Peter Todd a inscrit ses actions sous le triptyque de l’excellence, de la diversité et de l’inclusion. Au niveau académique, d’abord. Sous sa houlette, le MBA d’HEC Paris est entré dans le top 10 mondial et l’Executive MBA dans le top 3. En 2020, les candidatures internationales à la Grande École ont progressé de 50 %. En matière de recherche, HEC Paris est passée en cinq ans du 5e au 3e rang européen, selon le Financial Times. « Bernard Ramanantsoa (MBA.76) a permis à HEC d’intégrer le cercle des research schoolsinternationales. Peter Todd a ouvert la voie pour qu’HEC entre dans le club encore plus select des écoles qui changent le monde », témoigne Jacques Olivier, doyen de la Faculté et de la Recherche.

Développer la pluridisciplinarité

La création de partenariats d’excellence à l’international (doubles-diplômes avec Yale et HKUST) et l’alliance avec l’Institut polytechnique de Paris pour la création du centre Hi ! Paris ont renforcé la pluridisciplinarité d’HEC sur le modèle des business schools anglo-saxonnes. C’est dans cet esprit que les trois axes stratégiques de l’entrepreneuriat et de l’innovation (centre Idea) et de la responsabilité sociale (Insitut S&O) ont été développés. « Peter Todd a encouragé notre projet : répondre aux enjeux de la transition écologique et des inégalités économiques. Il a ainsi positionné HEC sur les thématiques de l’économie inclusive, du développement durable et du leadership responsable » témoigne Rodolphe Durand (H.93, D.97), directeur académique de l’Institut S&O.

Promouvoir les valeurs humaines

L’accent a aussi été mis sur l’excellence extra-académique. « Peter a placé le bien-être des étudiants au cœur des objectifs d’HEC grâce à la création d’une entité qui leur est dédiée, le Student Affairs, qui a permis de renforcer leur rôle au sein de notre institution » témoigne Marcelle Laliberté, doyenne associée des Étudiants. « Peter a toujours accordé une grande confiance aux personnes avec lesquelles il a travaillé à HEC et, en servant leader, il leur a laissé une grande autonomie dans leurs décisions. C’est aussi un dirigeant qui a fait vivre l’idée que la diversité était au cœur de notre excellence et que le respect des différences n’était pas discutable », conclut Éloïc Peyrache, qui a été nommé, le 12 octobre dernier, directeur général par intérim d’HEC Paris pour une durée de neuf mois.


Sécurité oblige

En raison du contexte sanitaire, les nouveaux étudiants d’HEC Paris ont vécu une rentrée particulière. Aurore Hézode (H.24), heureuse d’intégrer HEC malgré les contraintes, a rejoint le campus avec deux jours de retard, le 28 août, faute de test PCR négatif datant de moins de 72 heures. Elle a tout de même apprécié la semaine de rentrée, moitié présentielle, moitié distancielle. « Le séminaire sur le sens était organisé en présentiel par petits groupes, et la promotion tout entière a pu se retrouver lors de la course d’orientation. Sinon, il était difficile de faire connaissance en cours, surtout avec les masques. »

À la mi-octobre, tout HEC a basculé 100 % en distanciel. À l’annonce du reconfinement, Aurore est donc retournée dans sa famille. « Les enseignements se passent bien, les professeurs s’adaptent à la situation. » Ses futurs stages ? « Difficile de planifier, j’ai du mal à voir au-delà de janvier. » En attendant, elle retrouve chaque semaine les camarades de son association Double-Jeu, pour des séances de théâtre par visio.

Avec les chaires Management and Excellence in Client Experience et Smart City and the Common Good, LVMH et Bouygues s’associent à HEC Paris.

Management durable

La crise sanitaire a rendu urgente la transition vers des business models durables. C’est pourquoi HEC Executive Education a créé Sustainable Transition Management (STM), le premier programme de management durable en ligne. Articulé autour de plusieurs modules de trois heures qui couvrent toutes les facettes du management durable – finance, stratégie, chaîne de valeur, etc. –, ce programme fournit aux managers les clefs pour mener une transformation durable de leurs process. Déployé en entreprise auprès de collaborateurs de Renault, Air France, Accor et Jet Group durant le confinement, STM éclaire les fondamentaux de la transition durable et fournit une boîte à outils opérationnelle : reconstruire sa gamme, trouver les KPIs adaptés… « Chaque module est structuré en micro-sessions faciles à assimiler : vidéos sur les concepts clés, quizz, cas d’entreprise, explique Jean-François Martin, responsable Social Business chez Renault. C’est un programme qui incite à passer à l’action ! »


CDL Climate

Programme d’amorçage de start-up technologiques et scientifiques, 100 % financé par la philanthropie, le Creative Destruction Lab (CDL) a organisé sa première session le 27 octobre dernier. 35 mentors – entrepreneurs, investisseurs et experts – soutiennent 20 start-up d’Europe et d’Afrique pour faire émerger des solutions innovantes aux défis environnementaux. 30 étudiants du MBA d’HEC accompagnent également les entrepreneurs du programme à définir leur business model et leur stratégie.

Avec un format inédit pour un magazine d’alumni, HEC Stories se donne pour ambition de mettre en lumière une communauté de diplômés diverse et internationale. Véritable porte-voix des HEC qui cherchent à avoir un impact positif sur le monde, ce magazine permet également à tous de conserver facilement un lien avec l’école et ses camarades : soutenez le magazine de votre école, abonnez-vous à partir de 40 euros par an.