Cas d’École

Confinement sur le campus et pédagogie en ligne : HEC Paris s’est adapté en temps record face à l’épidémie.

HEC Paris avait anticipé l’épidémie de Covid-19 : dès le 27 janvier, la direction a créé une cellule de suivi pour accompagner les étudiants, professeurs et collaborateurs tout au long de la crise. Cette structure a facilité le retour de 1 000 étudiants vers leurs domiciles, en France et dans le monde, et le rapatriement des étudiants en échange à l’étranger. Au premier jour du confinement, 489 étudiants, français et étrangers, résidaient encore sur le campus, certains avec leur famille. HEC a fait de leur confort sa priorité, tout en assurant leur sécurité et celle de son personnel. « Vingt-cinq collaborateurs ont continué à travailler sur le campus, où les mesures de distanciation ont été appliquées. La bibliothèque, la restauration et les installations sportives ont été progressivement fermées, explique Philippe Oster (E.16), directeur de la communication d’HEC Paris. Les étudiants vivant sur le campus ont été relogés dans des chambres avec kitchenette. La ferme de Viltain, le supermarché de Jouy-en-Josas et les food trucks ont permis d’assurer leur approvisionnement. Les affaires étudiantes et le centre médical les ont soutenus au quotidien, et les membres de la direction se sont relayés pour leur rendre visite régulièrement. » Les messages de Peter Todd, les weekly news ou encore le site #Staysafe by the HEC Paris Community ont été autant de moyens créatifs de conserver le lien avec la communauté.

Cursus « not as usual »

Dès le 23 mars, les cours en ligne étaient déployés. En parallèle, les professeurs d’HEC ont créé une série de podcasts, « Business not as usual », afin d’alimenter les réflexions sur la crise, tandis que l’Executive Education a proposé des webinaires destinés au grand public, très suivis.À la fin du confinement, le 11 mai, les étudiants ont repris peu à peu une activité sociale. Le télétravail demeure cependant la règle pour la grande majorité des collaborateurs, puisque le campus restera fermé jusqu’à la fin de l’été.


Continuité pédagogique assurée !

Quatre jours : c’est le temps qu’il aura fallu, après l’annonce du confinement, pour que tous les cours de la Grande École, des Masters, du MBA et du doctorat soient déployés en ligne. 200 cours hebdomadaires synchrones, mais aussi en différé, afin que les étudiants à l’étranger puissent poursuivre leur scolarité. 100 % du corps professoral est en ligne et utilise les ressources du learning system d’HEC. « Sur Blackboard, les étudiants peuvent récupérer contenus et documents. Et les classes virtuelles ont lieu sur Zoom, un outil adapté au travail de groupe qui permet d’enregistrer les cours, explique Anne Michaut, doyen associé d’HEC Paris, en charge de l’Education Track et de la pédagogie. Les premiers feedbacks sont très encourageants. » « Switch » online réussi pour HEC Paris, qui réfléchit déjà à la création de nouveaux formats pédagogiques, mêlant présentiel et distanciel.


L’aide aux jeunes élèves

Pour répondre au défi que l’école à la maison représente pour les collégiens et lycéens les plus isolés, la Mission égalité des chances d’HEC Paris a créé une initiative de tutorat à distance. « Nous avons lancé un appel à la communauté HEC dès le premier week-end du confinement, raconte Hélène Bermond, déléguée à l’égalité des chances de l’École. 150 tuteurs, étudiants HEC et jeunes diplômés, se sont portés volontaires. Les lycées, collèges et associations partenaires nous ont aidés à identifier les jeunes qui avaient besoin de soutien. » Chaque binôme a choisi son outil de communication et ses créneaux horaires. Les tuteurs se sont adaptés au cas par cas aux demandes exprimées par les élèves : suivi des devoirs, conseils de méthodologie, focus sur certaines matières, etc. Dès la mi-avril, 150 binômes étaient constitués. Ils sont plus de 220 aujourd’hui, et les demandes continuent d’affluer.


Hacking Covid-19

Les 11 et 12 avril, un hackathon spécial était organisé pour trouver des réponses à la crise du Covid-19. HEC Paris, Polytechnique et Sciences Po participaient à l’aventure. Bilan : 103 projets développés en 48 heures par 1 400 participants, de 50 nationalités différentes ! Outil de communication pour les résidents des maisons de retraite, masque intelligent, optimisation des échanges d’informations entre hôpitaux… Camille Zivré (H.19) et Lucille Collet (H.19), à l’initiative de ce Hacking Covid-19, se sont dites admiratives de tant d’inventivité.

En raison de la crise sanitaire, les épreuves écrites du concours HEC ont été reportées et se dérouleront entre le 29 juin et le 7 juillet. Les épreuves orales sont, elles, supprimées à titre exceptionnel.