Bridgepoint par Frédéric Pescatori (H.96)

0
Comment devient-on une marque incontournable du capital-investissement de nos jours ? Notre principale force réside en grande partie dans notre maillage européen et notre présence mondiale. Lorsque vous accompagnez des PME qui veulent se développer à l’international, il faut être un acteur local dans chacun de nos marchés. L’autre force, ce sont nos équipes, constituées d’hommes et femmes expérimentés (+ de 350 deals depuis plus de 30 ans), d’origines multiples puisqu’on compte une trentaine de nationalités et issus d’univers variés. Diplômés d’écoles de commerce ou d’ingénieurs, ils viennent soit du conseil en stratégie, du M&A ou sont d’anciens dirigeants d’entreprise. Par ailleurs, nous réfléchissons constamment à étendre notre empreinte géographique, comme en témoignent nos ouvertures de bureaux aux États- Unis — notamment à San Francisco pour les aspects technologiques — et en Chine, où le bureau compte 6 personnes. De plus, nous cherchons à élargir en permanence notre champ de compétences. Nous avons créé des équipes spécialisées, qui analysent l’évolution de secteurs d’activité à horizon 10-15 ans et identifient des sociétés « leaders ». Nous avons également constitué des équipes spécifiques dédiées aux financements des acquisitions ou encore au développement de nos participations. À quels principaux enjeux sont aujourd’hui confrontées les PME et ETI qui cherchent à grandir ? Outre le besoin de capitaux pour financer leur croissance, leurs principaux enjeux sont le développement international, la digitalisation, le recrutement de talents et l’innovation. Les entreprises que nous accompagnons souhaitaient jusqu’à peu devenir paneuropéennes. Elles souhaitent maintenant s’implanter aussi aux États- […]

This article is for subscribers only!

Cet article est réservé aux abonnés !