Au mois de mai dernier, un air de Broadway a plané sur le morne plateau de Saclay… Backstage y faisait un retour en fanfare, et ce, à l’occasion d’un anniversaire bien particulier, puisque l’association de comédie musicale d’HEC Paris a soufflé sa vingtième bougie en compagnie de ses fondateurs. C’est l’occasion de revenir sur son travail et son identité.Backstage, ce sont trois pôles qui s’unissent pour créer une comédie musicale de toutes pièces : le script est un original, les danses chorégraphiées par les étudiants, et les chansons sont des reprises, réadaptées et réarrangées. Nous avons d’une part les acteurs-chanteurs, aussi à l’aise pour se lancer dans une longue tirade que pour reprendre une chanson de Queen ; et d’autre part les danseurs, qui, par leurs tableaux chorégraphiques, apportent grâce et onirisme sur scène. Et que serait Backstage sans ses musiciens ? Ceux-ci emportent les spectateurs à travers des mélodies variées et parfaitement maîtrisées.Car Backstage, c’est aussi ça : la variété, la diversité. Variété des chansons d’abord, d’Amy Winehouse aux Gipsy Kings en passant par Dalida, bref, il y en a pour tous les goûts. Pluralité des émotions transmises ensuite : lorsque l’on assiste à la pièce, on passe du rire aux larmes, de l’allégresse à la peine, mais on en sort conquis. Diversité du public enfin : cette année encore, nous avons au total rassemblé plus de mille spectateurs à quatre reprises (deux fois à HEC et deux fois à Paris). Parmi eux, nos camarades de promotion, des amis de lycée, des professeurs, des membres de l’administration, nos familles… C’est également ce qui fait la beauté de notre association : elle présente une comédie musicale de qualité, mais elle fédère aussi les jeunes et les moins jeunes, qui se retrouvent et partagent un spectacle dont ils se souviendront (et ce sont eux qui le disent !). Backstage, c’est enfin un moyen de faire rayonner quatre arts sur le campus (le chant, le théâtre, la musique et la danse). Chaque année, des dizaines d’élèves passent les auditions pour nous rejoindre. Ceux qui sont retenus intègrent alors une troupe passionnée et soudée, qui évolue comme une grande famille. Les membres des différents pôles s’investissent toute l’année pour donner des représentations d’un niveau quasi professionnel, et pour communiquer leur amour d’un art dont ils sont les représentants. Exit l’image démodée qu’ont peut-être encore certains des comédies musicales, nous sommes là pour la dépoussiérer, et nous y mettons passion et engagement. Au cours de ces vingt années, Backstage a grandi et évolué pour devenir une association emblématique du campus. Cette année, pour la première fois, nous avons organisé non plus trois, mais quatre représentations. Nous avons aussi pris l’initiative, en collaboration avec Double Jeu, l’association de théâtre du campus, de mettre en place un challenge consistant, pour des élèves étrangers à l’univers de la comédie musicale, à créer un spectacle en deux jours. Vous l’aurez compris, nous fourmillons d’idées et sommes toujours en quête de nouveautés.Aussi, que vous soyez un néophyte, habitué des comédies musicales, ou encore fervent spectateur de Backstage (dans ce cas, merci !), je ne peux que vous inviter à venir nous voir nous produire l’année prochaine, à HEC ou à Paris : nous sommes très enthousiastes à l’idée de vous rencontrer. En espérant que ces quelques mots sauront attiser votre curiosité !

Julia Hécart, présidente du club