Accepter d’être critiqué par un collègue et savoir formuler une remarque à un collaborateur sans le froisser : deux exercices délicats mais bénéfiques pour tous. Le coach et formateur Philippe Graff explique qu’avec un peu d’adresse et d’empathie, on peut tout dire… et tout entendre. Formulez une critique constructive Pour réussir cet exercice délicat, il faut d’abord se programmer positivement sur l’objectif de l’entretien. S’agit-il de juger la personne ? Bien évidemment non ! De se faire plaisir ? Non plus. L’unique objectif est de permettre à son interlocuteur de prendre conscience des aspects négatifs de son action pour l’aider à faire mieux la prochaine fois. Conséquence : plutôt que de parler du passé, mieux vaut se concentrer sur l’avenir, adopter en somme une démarche de feedforward plutôt que de feedback. Ainsi, plutôt que d’affirmer, par exemple : « Tu as fait un mauvais choix », il sera plus efficace de poser la question : « Comment faire de meilleurs choix à l’avenir ? » Apprenez à accueillir la critique Critiquer les autres est un art facile. Accepter d’être critiqué par les autres est plus difficile. Et pourtant, c’est essentiel pour évoluer, s’améliorer et établir des relations saines avec ses collègues. Accueillir une critique, c’est d’abord prendre conscience de ce qu’elle représente. Elle exige du courage de la part de celui qui la formule. Il est tellement plus facile de ne pas en faire, en espérant que les choses s’amélioreront d’elles-mêmes… Ce qui n’arrive presque jamais ! En ce sens, […]

This article is for subscribers only!

Cet article est réservé aux abonnés !