Réseauter n’est pas forcément une corvée… L’entrepreneur Guilhem Bertholet propose quelques bonnes pratiques à adopter pour devenir un pro du networking, en ligne comme dans la vraie vie. Le réseautage, c’est comme le sport : on ne court pas un marathon du jour au lendemain, mais on commence par adopter une bonne routine. D’abord, pensez au réseautage physique. Cela peut être chronophage, mais c’est très efficace. Il suffit de se rendre à des événements professionnels : conférences, petits déjeuners, afterworks… Pour être au courant de ces rendez-vous, contactez votre réseau d’anciens et les anciens eux-mêmes, faites des recherches Google et, sur LinkedIn, intégrez des groupes qui relaient ce type d’informations. Sur place, engagez la conversation, repartez avec une ou plusieurs cartes, sans être dans une logique de démarchage. Voyez plutôt cela comme un jeu ! Inutile d’en faire trop : un à deux événements par mois, c’est déjà bien, car ensuite, il faut réaliser un suivi des contacts noués. Pas d’abattage : privilégiez la qualité de votre présence et des liens. LinkedIn, incontournable Après le réseautage physique, connectez-vous sur LinkedIn avec les personnes avec lesquelles vous avez discuté, en leur rappelant rapidement le cadre de votre rencontre. Ensuite, ne laissez pas mourir une relation, prenez des nouvelles et donnez-en, par exemple quand vous changez de poste. Il est possible de se créer un système d’alerte, pour penser à relancer ses contacts. Mais vous pouvez tout simplement prendre le temps, régulièrement, de relire vos messages LinkedIn, histoire de voir où vous […]

This article is for subscribers only!

Cet article est réservé aux abonnés !