Aligner la stratégie climat des entreprises avec l’objectif de transition zéro carbone par Lisa Bertrand

0
Pour les entreprises, s’engager pour le climat consiste à identifier et intégrer dans leur stratégie à la fois les enjeux de transition vers une économie décarbonée et ceux de résilience et d’adaptation face aux effets du changement climatique. L’engagement nécessaire des entreprises pour le climat Un environnement d’affaires compatible avec l’accord de Paris affectera les entreprises en matière de réduction d’émissions. Par ailleurs, elles devront être plus résilientes dans un monde où l’évolution des conditions climatiques et les événements extrêmes affecteront de plus en plus les conditions de travail, les infrastructures et les ressources comme l’eau ou la biomasse1. Cet exercice est d’autant plus contraignant qu’il doit s’accommoder des incertitudes quant aux échéances et aux amplitudes (1,5 °C / 2 °C / 3 °C ?) du changement climatique. L’analyse prospective par scénarios permet aux entreprises de tester la résilience de leurs activités économiques dans plusieurs futurs possibles différents notamment sous contraintes énergie-climat. Il est important de connaître les postulats sous-jacents des scénarios (comme ceux de l’AIE 2) utilisés dans le cadre de ces analyses, la plupart n’ayant pas été conçus dans cet objectif 3.L’engagement pour le climat d’une entreprise est donc crédible lorsque ses actions d’atténuation et d’adaptation répondent à la nécessaire décarbonation des modèles de production et de consommation, en tenant compte d’un contexte technologique, politique, économique et social instable mais aussi et surtout des enjeux sectoriels et de filière. Dès lors, comment apprécier un tel niveau d’engagement ? Prenons l’exemple des constructeurs automobiles et focalisons-nous sur la seule […]

This article is for subscribers only!

Cet article est réservé aux abonnés !