La start-up Greenly propose d’évaluer notre empreinte carbone en analysant nos achats ou notre bilan comptable.

Onze tonnes de CO2 , c’est ce qu’émet chaque Français en moyenne en une année. Un chiffre artificiel, obtenu en divisant le bilan du pays par le nombre d’habitants. « Et c’est bien là le problème : personne ne connaît sa réelle empreinte carbone, faute d’outils. Eh bien, désormais, nous en fournissons un », explique Alexis Normand (H.06). Cet outil, c’est Greenly, la start-up qu’il a cofondée en 2019. « On s’est aperçus qu’il y avait une forte prise de conscience sur nos émissions de CO2 mais qu’il y avait très peu de tech dans le secteur », raconte ce spécialiste du tracking, ex-responsable de la filiale santé de Withings.

Du particulier aux entreprises

Greenly s’adresse d’abord aux particuliers via une application gratuite capable d’évaluer l’empreinte carbone de l’usager en se connectant à sa banque. Chaque ligne de dépense est analysée, puis les données sont affinées en fonction des précisions fournies : régime alimentaire (bio, carnivore, végétarien), circuit (local, étranger), emballage (plastique, vrac). Les banques font à leur tour appel aux services de Greenly avec pour objectif d’offrir à leurs clients une estimation de leur empreinte et leur proposer des prêts à taux bonifié pour isoler leur logement, acheter un véhicule électrique ou investir dans des fonds écologiques… « Aujourd’hui, on décolle vraiment grâce aux bilans carbone que l’on fournit aux PME », s’enthousiasme Alexis Normand. Et avec seulement 5 % des entreprises françaises ayant fait un bilan carbone, les perspectives sont immenses. Prochains objectifs : dépasser la barre du millier de clients et s’internationaliser.

Published by Marc Ouahnon

Articles de l'auteur