Mercredi 10 juillet 2018, nous avons reçu Arthur Sadoun pour un matin HEC

Zhang Minggang, le visage de Huawei en France.

Un pont entre la Chine et la France. Même si Zhang Minggang a acquis la nationalité française après trente ans vécus dans l’Hexagone, le numéro deux de Huawei dans le pays poursuit de réguliers voyages en Chine. Ce fan de musique et ex-joueur de waterpolo, connaît tous les recoins de l’équipementier télécom chinois. L’ingénieur, né à Canton en 1961, a mis onze pour arriver à ce poste clé. Il est à la manœuvre à Boulogne Billancourt de cette filiale stratégique de 1 000 employés et cinq centres de R&D, au moment où les fréquences de la 5G, vont être attribuées dans un climat délétère pour Huawei. Sa carrière a toujours été tournée vers l’international. Zhang Minggang décroche son premier job, chez TRT, filiale de Phillips spécialisée dans les systèmes de télécommunications. Après le rachat par Lucent, il s’installe à Boston, puis ne croyant pas à la fusion entre Alcatel et Lucent, il monte en 2006 sa start-up Optogone spécialisée dans les composants optiques. C’est après l’avoir vendu qu’il débarque chez Huawei, mais il a tenu à garder l’esprit start-up, mettant en place le programme Digital InPulse pour les jeunes pousses françaises.

With its original format for an alumni magazine, HEC Stories is dedicated to showcasing a diverse and international community of graduates. A true voice for HEC alumni who want to have a positive impact on the world, the magazine also helps alumni stay in touch with the school and their classmates. Support your school’s magazine. Subscribe, starting at 40 euros per year.