Pas si simple de comprendre comment fonctionne le compte professionnel de formation (CPF). La loi du 5 septembre 2018 a modifié le système en profondeur. Patricia Le Lay, directrice marketing du département Executive Education d’HEC Paris, apporte quelques éclaircissements et de judicieux conseils pour profiter pleinement de ses droits à la formation.

Définissez votre objectif

Le CPF peut s’utiliser dans le cadre de différents objectifs : accroître sa qualification pour monter en compétences, répondre aux besoins de son entreprise, changer de carrière et se réorienter, retrouver un emploi, doper ou maintenir son employabilité… Quel que soit le cas de figure, il est indispensable de faire le point sur sa carrière, soit par soi-même, soit en réalisant un bilan de compétences.

Choisissez votre formation

Vous êtes totalement libre de faire votre choix, sans avoir besoin de l’autorisation de votre employeur. Le CPF est un droit individuel. Vous pouvez opter pour une formation que vous avez repérée depuis longtemps ou consulter les programmes susceptibles de vous intéresser, tout en vous posant les bonnes questions, sur la durée et la nature des programmes envisagés. Comme il n’est pas toujours simple de s’y retrouver, n’hésitez pas à solliciter l’aide d’un conseiller ou un coach en formation. Ils assurent aussi souvent un accompagnement administratif et aident les candidats à construire des dossiers de financement. Si votre objectif est d’évoluer au sein de votre entreprise, il peut être intéressant de demander l’avis de votre DRH.

Renseignez-vous sur vos droits

Sur Internet, la plateforme www.mon-compte-formation.fr créée par le gouvernement permet d’accéder à toutes les informations sur le compte professionnel de formation. La plateforme répertorie toutes les formations éligibles, et il est même possible de sélectionner une formation et de payer en ligne directement avec son CPF ! C’est très pratique. Et en créant un compte sur le site www.moncompteformation.gouv.fr (il suffit de renseigner son numéro de Sécurité sociale), les actifs, qu’ils soient collaborateurs, dirigeants ou en recherche d’emploi, peuvent consulter le budget auquel ils ont droit.

Établissez un plan de financement

Le CPF permet souvent de financer une formation courte dans sa totalité. Mais, si vous visez une formation de longue durée, les coûts risquent d’être plus élevés que les 5 000 euros maximum cumulables sur votre compte. Pour compléter le financement, vous pourrez vous tourner vers votre employeur, qui peut éventuellement vous proposer une aide. Tenez-vous également à l’affût des avantages réservés aux anciens diplômés. Par exemple, l’association des alumni d’HEC Paris offre la possibilité d’une souscription à vie à l’Infinity Pass. Ce dernier donne accès à une réduction de 30 % sur un ensemble de formations dispensées par l’École. Pour les programmes longs et coûteux, on peut ainsi imaginer un financement mixte réparti entre le demandeur, l’employeur et l’association des alumni, via la réduction de 30 %.

Patricia Le Lay - CPF

Patricia Le Lay
Entrée à l’Executive Education d’HEC il y a plus de dix ans, elle y a occupé plusieurs postes (responsable marketing direct et CRM, responsable publicité internationale, responsable marketing business performance), avant d’en devenir directrice marketing. Elle a suivi en 2017 une formation en marketing et en stratégie commerciale à HEC Paris.

Lire aussi : Le jour où… « je suis devenue ministre » – Nadia Fettah Alaoui (H.94)

Avec un format inédit pour un magazine d’alumni, HEC Stories se donne pour ambition de mettre en lumière une communauté de diplômés diverse et internationale. Véritable porte-voix des HEC qui cherchent à avoir un impact positif sur le monde, ce magazine permet également à tous de conserver facilement un lien avec l’école et ses camarades : soutenez le magazine de votre école, abonnez-vous à partir de 40 euros par an.

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.