Lancement du fonds HEC Ventures et d’HEC Life Project, réflexion sur la raison d’être de l’association… HEC Alumni multiplie les initiatives. Marguerite Gallant (H.03), la nouvelle directrice générale, détaille les projets et les perspectives de ce début d’année.

Cela fait plusieurs années que tu es engagée auprès du réseau HEC…

Marguerite Gallant : Depuis ma sortie d’HEC, ma carrière s’est déroulée à Londres. J’ai d’abord passé dix ans dans la banque, chez BNP Paribas et Barclays. Puis j’ai rejoint HEC Paris pour créer son premier bureau de représentation international, HEC UK, que j’ai dirigé de 2014 à 2019. En septembre dernier, j’ai rejoint l’association à Paris en tant directrice du pôle Carrières et directrice générale adjointe aux côtés de Jérémy Bas (M.12), dont j’ai repris le poste en janvier.

Quels sont les défis d’avenir de l’association ?

M.G. : HEC Alumni est l’association d’anciens la plus influente en France et, selon The Economist, notre réseau est numéro un mondial. Notre premier défi est donc d’entretenir et d’enrichir le lien entre les 60 000 diplômés, aux parcours et aux profils de plus en plus diversifiés et internationaux. Notre deuxième défi porte sur notre business model. Le tournant de la cotisation à vie, lancée en 2019, a été une belle réussite, mais nous devons amplifier ce succès, en faisant évoluer notre offre de services, afin qu’elle s’adresse à tous et à toutes. Notre troisième défi sera de bâtir, en partenariat avec l’École et la Fondation HEC, un écosystème cohérent autour de la marque HEC.

Quelles innovations sont attendues pour 2020 ?

M.G. : Le mois de janvier 2020 a marqué le lancement d’HEC Ventures, le fonds d’investissement destiné à accompagner les start-up HEC. Fruit d’un an de travail des équipes de l’Association et de l’École sous l’impulsion de Frédéric Jousset (H.92), ce fonds s’appuie sur un partenariat avec Idinvest Partners. Il revient à HEC Alumni de lever 30 millions d’euros d’ici à juin prochain. Et nous sommes bien partis pour y arriver, puisque ce projet novateur et vertueux enthousiasme notre communauté ! Parallèlement, nous allons renforcer nos services à l’international, et œuvrer à mieux satisfaire les alumni comme les bénévoles, qui attendent des améliorations opérationnelles et une association plus digitale.

“ HEC Alumni est l’association d’anciens la plus influente en France et, selon The Economist, notre réseau est numéro un mondial. ”

Un exemple des nouveaux services qui seront développés ?

M.G. : En tant que directrice du pôle Carrières, j’ai travaillé à la refonte complète de notre offre d’accompagnement. Avec l’équipe Carrières, nous avons écouté les avis et les doléances des alumni pour mieux comprendre leurs attentes. Il est apparu que le terme « carrière », trop linéaire, ne correspondait plus à la réalité des parcours. Nous avons aussi perçu que les vies personnelle et professionnelle sont de plus en plus imbriquées, et que nos services ne devaient plus se cantonner à restaurer ou renforcer l’employabilité. Nous avons donc déployé une offre différente, rebaptisée HEC Life Project (voir encadré page ci-contre). L’ADN est plus innovant, plus digital, et répond mieux aux aspirations des alumni qui souhaitent s’épanouir dans leur travail. Dans le sillage de la loi Pacte, je souhaite également engager en 2020 une réflexion sur les valeurs et la raison d’être d’HEC Alumni. Il s’agit de donner du sens à notre appartenance, à notre communauté, ainsi qu’à notre action individuelle et collective. feuille de route. Nous mènerons cette réflexion en faisant appel à tous les diplômés, et en travaillant en concertation avec les clubs, chapters et délégués de promotions. Et puisque l’École vient d’initier une démarche similaire, nos regards croisés vont se nourrir.

Que représente HEC pour toi ?

M.G. : HEC m’inspire une grande fierté. Mes quatre années de scolarité à l’école ont été constitutives de ma vie professionnelle, personnelle, amicale… Elles ont été le fil rouge de mes choix. Depuis le jour où Bernard Ramanantsoa m’a proposé d’ouvrir le bureau de représentation de l’École à Londres, je me sens honorée de pouvoir incarner notre marque.