La 20e édition de la cérémonie organisée par le Hub Entreprendre HEC avait pour ambition de célébrer les personnalités plus audacieuses, aventureuses et visionnaires de notre communauté d’alumnis.

Au terme d’une aventure commencée en juin dernier, les douze membres du jury ont épluché 80 dossiers de candidature et rencontré chacun des entrepreneurs. Au-delà des business plans et des P&L prévisionnels, c’est l’audace, la détermination et le style de management qui ont fait la différence. Les sessions de jury ont été le terrain d’échanges passionnés, tant les dossiers étaient impressionnants. Les finalistes sont venus présenter leurs pitchs respectifs en novembre, mais départager un tel niveau de talent n’a pas été facile ! Le 23 janvier, tous, nominés et lauréats, méritaient donc d’être mis en lumière. Les gagnants, interrogés au moment de la remise du trophée, ont partagé quelques réflexions inspirantes sur leurs parcours et sur leurs projets.

Catégorie Projet
(Entreprise en cours de création)

Maxime Huzar (H.18) : « Fils d’entrepreneurs déjà dans la logistique, j’ai vécu les questions de gestion du stockage depuis ma prime jeunesse. Avec deux amis polytechniciens devenus associés, nous avons créé SpaceFill avec une vision claire du marché de niche des entrepôts vides et une stratégie pour les 2-3 ans à venir. »

Catégorie Création
(Entreprise créée il y a moins de trois ans)

Florence Allouche-Ghrenassia (E.12) a eu une parole encourageante à l’attention des filles entrepreneures : « Entre le plafond de verre et le plancher collant de pensées négatives sur ses capacités… n’ayez pas peur de créer votre entreprise,allez-y ! » SparingVision, l’entreprise de biotechnologie qu’elle a créée, vise à développer un traitement contre une maladie de la vue et ainsi préserver de la cécité des millions de patients.

Catégorie Développement
(Entreprise créée depuis 3 à 7 ans)

Guillaume Gibault (H.09), du Slip Français : « C’est vrai qu’on est très visible, mais c’est rare qu’on gagne un prix, après tout, on vend des slips et cela doit faire un peu peur… Ce dont je suis le plus fier, c’est de l’équipe qu’on a créée (100 personnes), c’est difficile d’engager et d’emmener les gens avec soi. »

Catégorie Reprise

Repreneur de Domicil’Aide, société de maintien à domicile des personnes âgées dans la région de Bordeaux, Anthony Prince (E.07) raconte : « Quand on cherche à racheter une entreprise, il faut avoir une vingtaine de cibles en permanence, et ne jamais abandonner »

Catégorie Booster
(Entrepreneur non issu de la communauté HEC, accompagné pendant 6 mois par un coach Mercure)

Natacha Hulmel, 25 ans, a créé MyBen, une entreprise collaborative qui optimise le transport en vrac pour le BTP. « Je travaillais dans ce secteur, j’ai vu qu’il y avait un besoin, j’y suis allée. Le coaching HEC m’a beaucoup aidée, car je suis une fille qui développe une solution digitale dans un milieu très masculin ! »

Une rétrospective des 19 éditions des Mercure, en mode « que sont-ils devenus ? », a rappelé quelques noms, parmi la centaine des précédents lauréats – Frédéric Jousset (H.92), Pierre Kosciusko-Morizet (H.99), Nicolas Bergerault (H.90) – et multientrepreneurs – Jérémie Mani (H.01), Maïlys Cantzler (H.00) –, et fait la preuve de la vitalité de l’entrepreneuriat HEC, pour conclure une soirée marquée par l’énergie, le talent et l’esprit de communauté.