HEC Stories #7 : L’édito de Frédéric Jousset

0

Voyage en Absurdie

Les pères fondateurs de l’Europe, qui rêvaient de paix et d’unité au sortir de la Seconde Guerre mondiale, doivent se retourner dans leur tombe. En quelques semaines, un pangolin a brisé le premier dogme de l’union : la libre circulation des personnes. Les gouvernements des États membres ont une fâcheuse tendance à redessiner des lignes Maginot, avec l’efficacité qu’on leur connaît. J’ai été témoin d’un épisode d’une absurdité désolante à l’aéroport de Milan, où les passagers venant de Paris, séparés par une rangée dans l’avion, s’agglutinaient pour remplir le fameux formulaire Covid en se repassant les stylos à bille de main en main… Et le soir même, dans le quartier de Brera, des milliers de jeunes faisaient la fête sans masque dans les bars. Rien ne justifie scientifiquement qu’un Français venant d’un département isolé comme l’Aveyron soit plus dangereux qu’un habitant de Manchester allant à Londres, et doive passer quinze jours en quarantaine.

On assiste en entreprise à des situations cocasses, où des visioconférences réunissent des Français masqués – qui ont l’air d’un groupe de terroristes – et des Suédois à visage découvert… « Vérité en deçà des Pyrénées, erreur au-delà », écrivait déjà Blaise Pascal en 1670. Les décideurs économiques doivent faire des anticipations rationnelles dans un monde qui ne l’est pas beaucoup, et pour une durée encore indéterminée… Pendant que le monde se bat pour savoir s’il faut porter les masques ou non, notre association a fait preuve d’une belle solidarité dans cette crise : des appels téléphoniques ont été passés à plus de 5 000 camarades des promotions antérieures à 1970 pour s’enquérir de leur état de santé et de leurs éventuels besoins d’assistance, et ont révélé parfois des situations humaines particulièrement graves, auxquelles la caisse de solidarité a permis de remédier.

Un grand bravo à Laurence Rolland et Claudette Couffi qui ont porté cette initiative. Mentionnons aussi le soutien apporté aux ONG qui opèrent à Beyrouth, mis en place juste après la catastrophe grâce à l’entremise du président du Chapter libanais Nicolas Boukather. L’entraide HEC est l’affaire de tous : chacun peut y contribuer ou la solliciter. Voilà démontrée une fois de plus s’il le fallait, la nécessité de cotiser, chaque année ou à vie avec l’Infinity Pass, et de mettre à jour ses données personnelles. Bonne rentrée à toutes et à tous et rendez-vous nombreux à la première assemblée générale virtuelle de l’histoire de l’association HEC Alumni, le 14 octobre prochain !