Grand angle

B Corp : 10 questions pour tout comprendre

1. De quoi parle-t-on ? La réponse de Bénédicte Faivre-Tavignot (H.88), directrice du Master HEC Management du développement durable

Business Story : Culturespaces, l’affaire en art

En moins de trente ans, Culturespaces s’est imposé comme le premier opérateur culturel privé français. Les 14 sites, musées et centres d’art qu’il gère sont tous bénéficiaires. Et son récent tournant numérique lui donne des ailes. L’aventure Culturespaces débute à la fin des années 1980. Bruno Monnier (MBA.78), chargé de mission au ministère de la Culture, cogite sur la modernisation de la gestion des monuments et musées français à l’horizon 2000. Il constate l’avance des fondations anglo-saxonnes privées dans ce domaine. Sa mission achevée, il fonde Culturespaces en 1990. Son objectif : proposer aux collectivités et institutions publiques d’assurer la gestion et la mise en valeur de leurs sites et établissements culturels, en y introduisant des méthodes de gestion dynamiques, innovantes… sans recours aux subventions ! « Dès 1990, au Palais des Papes, notre premier contrat, nous avons décidé d’ouvrir 7 jours sur 7, de proposer des audioguides gratuits et de mettre à disposition des livrets de jeux pour les enfants, explique Bruno Monnier. C’est devenu notre marque de fabrique : le visiteur d’abord ! » Une révolution dans un univers traditionnellement plus axé sur la collecte des subventions que sur l’accueil du public, et dont la gestion est parfois approximative. « Dans certains sites, la mise en place d’un nouveau service de billetterie a permis aux recettes en caisse de faire un bond de 20 % ! » Culturespaces se développe vite : de la gestion de sites prestigieux il passe rapidement à celle de musées, puis à la […]

This article is for subscribers only!

Cet article est réservé aux abonnés !

TOP 5 des HEC qui préservent le patrimoine

Quand la préservation du patrimoine mobilise les rangs des alumni… Yves Ubelmann Valérie Senghor Yves Ubelmann Architecte de formation passé par le programme HEC Challenges+; il a créé la start-up Iconem, spécialisée dans la numérisation des bâtiments menacés. Il se trouvait en Syrie, en Iran et en Afghanistan au moment de la destruction de sites historiques importants. Son projet est fou. Créer une encyclopédie numérique des lieux en danger. « Les drones et l’intelligence artificielle rendent le travail de reconstitution plus facile et plus précis. » Iconem travaille pour l’Unesco, les ministères de la Culture de différents pays, et produit des images pour des expositions immersives en 3D dans des musées ou pour des docus télé. « Nous orientons nos missions vers les édifices qui ne sont pas au centre des préoccupations, et ceux victimes de destruction violente, due à des conflits ou aux fanatismes religieux. » Un travail méticuleux pour des images spectaculaires. François-Henri Pinault (H.85) Le PDG du groupe Kering défend une vision du luxe ancré dans le patrimoine, et un lien solide entre l’histoire et la création. « Dans nos métiers du luxe, les racines sont essentielles. Nous avons donné un lieu à Gucci, qui a déménagé dans un site magnifique à côté de Milan ; à Yves Saint Laurent; qui a installé ses ateliers et salons rue de l’Université et qui; en 2019, a établi son siège rue de Bellechasse dans l’abbaye de Penthemont. Boucheron est installé depuis sa création en 1893 dans le prestigieux hôtel de […]

This article is for subscribers only!

Cet article est réservé aux abonnés !

Guillaume Poitrinal : « Le patrimoine français mérite mieux! »

Le 15 avril dernier, les images terrifiantes de la cathédrale Notre-Dame de Paris en flammes ont fait le tour du monde. Il aura fallu...

Top 5 des HEC qui innovent pour l’alimentation du futur

Un steak de microbes, des fruits de mer sans mer, des aliments plus durables... Tour de table des HEC qui innovent pour l’alimentation du futur.
Photo de l'usine Kiri Bel

Business Story : Les progrès laitiers de Bel

Les dessous du succès de Bel racontés par d’anciens salariés diplômés d’HEC. Une course folle à l’innovation qui bouscule toutes les traditions.

This article is for subscribers only!

Cet article est réservé aux abonnés !

Laurent Marcel au téléphone dans la cuisine de Danone Manifesto Ventures

Laurent Marcel (H.94), scruteur d’innovations alimentaires

Laurent Marcel Directeur général du fonds Danone Manifesto Ventures imagine pour HEC Stories un menu typique de l’année 2050…

This article is for subscribers only!

Cet article est réservé aux abonnés !

manifeste étudiant pour un réveil écologique illustrations par Éric Giriat

10 questions sur le manifeste pour un réveil écologique

Le manifeste étudiant pour un réveil écologique initié par plusieurs HEC a été signé plus de 30 000 fois. Quelle est leur ambition ? Et pourquoi est-ce important ?

This article is for subscribers only!

Cet article est réservé aux abonnés !